Sam. Fév 24th, 2024

Par Léa Béliveau 

Le manque de main-d’œuvre est un enjeu sociétal au Québec qui ne fait que s’exacerber. De plus, les besoins des Québécois dans le domaine de la santé et de la relation d’aide ne font qu’augmenter. Les services du réseau de la santé et des services sociaux sont un secteur où cette pénurie se fait beaucoup ressentir.  

L’Université de Sherbrooke (UdeS) constate que malgré le besoin du marché du travail en hausse ainsi que les besoins en augmentation de la population, le nombre d’inscriptions au doctorat en psychologie continue de rester faible. Pour contrer ce problème, l’Université de Sherbrooke offre maintenant un nouveau profil pour les personnes étudiantes au baccalauréat en psychologie pour faire le pont vers la psychoéducation.  

Nouveau parcours  

C’est à partir de l’automne 2024 au campus de Longueuil de l’Université de Sherbrooke que ces personnes étudiantes pourront être admissibles et ainsi cheminer vers la psychoéducation. L’Université calcule que cette formation de trois ans pourra augmenter jusqu’à 40 % le taux d’inscription vers la maitrise en psychoéducation. Nombreuses sont les personnes étudiantes qui ne peuvent accéder au doctorat en psychologie. Le programme contingenté rend l’accès plus difficile. En ce sens, l’arrivée de ce nouveau programme à Longueuil pourra permettre au détenteur d’un baccalauréat en psychologie d’atteindre le titre professionnel de psychoéducateur à la fin de ses études.  

Une initiative intéressante 

Comme le mentionne Isabelle Thibault, professeure au Département de psychoéducation et responsable du développement et de l’implantation de ce nouveau profil de formation, sur le site Internet de l’UdeS : « Nous souhaitons permettre aux personnes détenant un baccalauréat en psychologie de concrétiser leur rêve d’exercer une profession dans le domaine de la relation d’aide. Pour l’équipe du Département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke, il est essentiel de reconnaitre et de miser sur les compétences acquises lors des études en psychologie afin d’offrir une formation personnalisée et spécifique à la psychoéducation, ce qui leur permettra, dans un laps de temps raisonnable, d’exercer une profession très en demande. » 

Cette nouvelle formation pourra ainsi répondre à une demande importante en ce qui a trait à la communauté étudiante, au marché du travail, mais aussi à la société. Cette nouvelle initiative pourra ainsi développer davantage la relation d’aide et la recherche dans le domaine. Enfin, avec cette nouvelle offre de formation, les personnes diplômées pourront se distinguer davantage sur le marché du travail.  


Crédits: Michel Caron

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif

Naviguant entre la politique économique et le droit fiscal, Léa, candidate au Diplôme d’études supérieures spécialisées de 2e cycle en droit et politique appliqués de l’État (DPAE), affectionne la loi de l’impôt et les politiques fiscales.

Auxiliaire de recherche à la Chaire en fiscalité et finance publique (CFFP), Léa doit se tenir à l’affut des dernières nouvelles en ce qui concerne les enjeux fiscaux et les finances publiques, autant sur la scène nationale qu’internationale. Amoureuse de son campus et de ce que la vie étudiante à offrir, elle adore tenir la communauté étudiante au courant de ses dernières découvertes.

Cheffe de pupitre pour la section CAMPUS, Léa se donne pour mission d’informer les personnes étudiantes et de leur divulguer les dernières réussites académiques, les nouvelles découvertes scientifiques et les activités dont regorge le campus.