Sam. Avr 13th, 2024

Par Bianca Lahaye 

Le 14 septembre prochain aura lieu le Grand yoga de la rentrée s’adressant à tous ceux et celles qui désirent se déposer dans l’effervescence de cette nouvelle session. C’est l’occasion parfaite pour se détendre et prendre une pause entre 11 h 30 et 13 h au stade extérieur du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke.  

  

Le yoga est l’une des plus anciennes pratiques de l’Inde, et ce, depuis plus de 5 000 ans. Son histoire et son parcours demeurent nébuleux, mais dans sa substantialité, cet art de vie prend racine à travers différents regroupements d’écrits, sous le nom de yoga sutras, ayant comme objectif d’inspirer tout un chacun. Par ailleurs, le yoga tient également son essence d’une myriade de dogmes sacrés, dont le Vedanta, les Upanishads, le tantrisme ainsi que le bouddhisme. De plus, la langue universelle du yoga s’appuie sur le sanskrit, l’une des plus archaïques langues indo-européennes.   

  

L’occidentalisation de la pratique du yoga 

Ce serait avec le regroupement de ces divers écrits par quelques yogis sous un même livre, Le yoga sutra de Patanjali, qu’aurait débuté l’occidentalisation de la pratique. Cette bifurcation aurait permis d’étendre le yoga au-delà des frontières et d’être pleinement accessible. Bien que les enchaînements de postures, ou asanas en sanskrit, aient une saveur spirituelle, il demeure que c’est une belle voie pour apporter du mouvement et de l’activité physique dans sa vie, et ce, à son rythme, selon les limitations de son propre corps physique.  

  

Le yoga: réellement accessible à tous et à toutes?  

Nul besoin d’être flexible, athlétique ou encore dépourvu de limitations physiques pour déployer son tapis et s’y mettre. Il suffit d’être présent et à l’écoute des moindres signaux de son corps. Que ce soit par envie de briser sa sédentarité, d’allonger sa respiration ou d’approfondir sa qualité de présence, le yoga est considéré comme une pratique douce et accessible à tous les niveaux. Il existe toujours une variation ou un krama pour chaque posture. En parallèle, au fil des années, plusieurs styles différents de yoga ont fait leur apparition permettant une riche diversité de mouvements : Hatha yoga, Vinyasa, Yin yoga ou même encore, Yoga nidra. Bien que toutes ces branches utilisent diverses techniques de respiration et des rythmes d’exécution variés, le pilier reste inchangé : mettre l’accent sur le moment présent.  

  

Yoga signifie «union» 

Le terme yoga, qui signifie « union » ou «arrêter, déposer », illustre un style de vie qui mise sur l’écoute de soi et des autres ainsi que sur le bien-être en général. Dans cette optique, le yoga est considéré comme une médecine douce et permet de relaxer le système nerveux. Un bel ajout à une session d’études rocailleuse ! La science a démontré qu’il existe de nombreux bienfaits quant à la pratique de celle-ci, dont une diminution de l’anxiété, une meilleure conscience corporelle, une diminution de l’inflammation, une amélioration de la digestion, une meilleure posture globale, une meilleure concentration et bien plus encore.   

  

Yoga à Sherbrooke et les environs  

Afin de goûter à ces nombreux bienfaits, il est possible d’essayer une panoplie de cours à Sherbrooke et aux alentours. À l’Université, des cours sont donnés directement au Centre sportif, autant pour la clientèle étudiante que pour la clientèle externe. En outre, il existe quelques sympathiques studios en ville comme le Barôma yoga à Rock Forest, le Studio Enjoy Yoga à Sherbrooke, le Studio Mouvance à Sherbrooke, le Centre de yoga Namazé à Magog et plusieurs autres ayant tous leurs propres couleurs.  

Un rendez-vous à ne pas manquer  

La 3e édition du Grand Yoga de la rentrée est donc un évènement à ne pas manquer, dirigé par Marie-Christine Morin pour les instructions ainsi que par Laurence Beaulieu et Arianne Gingras pour démontrer les postures. Cet évènement a été instauré à partir de 2020 pour permettre une dose de bien-être aux corps professoraux et étudiants. Maud Coussa-Jandl, conseillère en communication pour le Centre sportif de l’UdeS, a mentionné qu’à la première édition, près de 400 inscriptions avaient été dénombrées sur une possibilité de 500. L’évènement couvrait près des deux tiers du terrain de football et la séance était guidée par le chant des oiseaux. Malheureusement, en 2021, en raison des conditions météorologiques, le yoga avait été annulé. Cette année, si la pluie se présente au rendez-vous, la séance aura lieu à l’intérieur. Toutefois, l’inscription demeure obligatoire pour participer et se trouve en ligne, juste ici . L’accueil aura lieu à 11 h 30 et la pratique débutera autour de 12 h 5, donc pour tous ceux et celles qui ont un cours jusqu’à midi, n’ayez crainte ! La pratique commencera en douceur avec une méditation d’ouverture suivie d’une séquence d’Hatha Yoga accessible pour tous les niveaux. Pour terminer la pratique, un retour au calme est prévu avec un Shavasana, la posture qui permet l’intégration de la pratique. 

Matériels requis  

L’utilisation d’un tapis de yoga est requise. Cela dit, il y en aura en vente sur place. De plus, il est conseillé de prévoir des vêtements confortables selon la température. 

Bulle de bien-être collectif  

La quiétude sera au cœur de cet atelier et c’est pourquoi le service d’aide aux étudiants sera présent pour tous membres de la communauté étudiante qui nécessitent une aide particulière. Selon Maud Coussa-Jandl, le Grand Yoga de la rentrée est un évènement inclusif misant sur le bien-être de la collectivité de l’UdeS. 


Crédit image @Scaled

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.