Mer. Juil 10th, 2024

Par Samy Morin

Les Cantons de l’Est sont reconnus pour la beauté de leurs paysages et leurs étendues de nature à proximité des centres urbains. Toutefois, tous les résidents vous diront que pour visiter la région à vélo, il vous faut de bons, même très bons, mollets. Ce à quoi je répondrai que ce n’est pas une question de mollets, mais bien de motivation! En effet, c’est incontestable, le dénivelé sera toujours là dans vos plans d’exploration cycliste.

Voici donc trois suggestions pour profiter de l’été dans la région :

  • Le circuit des Grandes-Fourches

Objectif : le centre-ville de North Hatley

Dans son tracé entier, il est composé des pistes cyclables de l’Axe de la Saint-François et de l’axe de la Massawippi. Selon la longueur et la durée désirée, l’astuce est de choisir judicieusement son point de départ en fonction de l’endroit où vous souhaitez vous stationner. Comme la distance totale (52 km) peut être un peu ambitieuse pour se remettre en selle, il est possible de faire ce tracé par portion ou encore en prévoyant des arrêts.

Sur votre trajet, de nombreuses pauses sont possibles : un rafraichissement au Pub du Lion d’or, une visite sous terre à la Mine Capelton ou encore une baignade à North Hatley. Ce village est un des joyaux cachés de la région avec son centre en bordure du lac Massawippi.

  • Magog-Orford

Objectif : s’en mettre plein la panse et les yeux

Dans ce circuit, la motivation est simple, on monte le dénivelé pour pouvoir mieux profiter des produits du terroir et s’assurer d’avoir de la place dans l’estomac pour les goûter sur place. Ce circuit de 33 km vous amènera notamment dans plusieurs microbrasseries, au vignoble Orford et sur les immenses champs de Bleu Lavande. Il s’agit également du circuit offrant les plus belles vues de la région sur les différents monts qui texturent la région.

  • La boucle culturelle d’Aritia

Objectif : se dépasser.

Ce parcours de 56 km vous fera traverser de nombreux paysages et municipalités, le tout sur le confort d’une piste cyclable. Un peu plus long et éloigné, ce parcours est un réel coup de cœur. Comme il s’agit d’une boucle, il est facile de se stationner dans l’un des nombreux stationnements incitatifs des villes et villages qu’il traverse. Bien que la distance semble imposante, il est possible de prendre des raccourcis et la boucle est majoritairement constituée de pistes en poussières de roche. Pour ceux moins familiers avec ce concept, les pistes cyclables en poussières de roche sont, en majorité, les traces des anciennes voies ferrées qui traversaient la région. Ainsi, pas de côtes avec des dénivelés impossibles, les montées se font de manière progressive sur de grandes distances.

Pour les plus téméraires, saviez-vous que le parc du Mont-Bellevue ouvre et entretient de nombreuses pistes de vélo de montagne chaque année ? Pour tous les niveaux, vous pouvez y trouver votre plaisir et la proximité avec le centre-ville permet de bien terminer le tout avec une bonne crème glacée, une terrasse ou une bonne bière froide et locale. Ces sentiers vous permettent de bouger en famille ou entre amis et vous trouverez des haltes de points d’eau ainsi que des stations de réparation de vélo parfois sur le chemin.

Pour plus d’informations :

https://www.calameo.com/cantonsdelest/read/0070997330088253c06ad


Crédit image @Stephane Lemire

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.