Mar. Fév 7th, 2023

Par Bianca Lahaye 

Dès la mi-novembre, les Estriens ont pu goûter à une première bordée de neige. Ce sont plus de 20 centimètres reçus à Owl’s Head et plus de 30 centimètres de neige au mont Orford. Ces flocons piquent la curiosité des amateurs de ski et d’activités hivernales. Ainsi, les différentes stations de ski sont en plein dans les préparatifs de la saison 2022-2023.  

Le bal est lancé pour le Mont-Orford 

Valérie Colette, directrice marketing et des communications pour le parc du Mont-Orford, affirme, lors d’une entrevue avec Radio-Canada, que cette première neige est un bon signe. Le bal est alors lancé et les équipes terrain peuvent entamer les préparatifs pour les pentes de ski. D’ailleurs, les canons à neige sont partis depuis la mi-novembre.  

Toujours selon Valérie Colette, il est possible que la saison de ski ouvre officiellement pour le début décembre. Il arrive qu’ils ouvrent pour quelques jours et referment par la suite. Lorsque l’hiver est bien entamé, la montagne peut officiellement ouvrir à temps complet. Seules les conditions météorologiques pourront déterminer l’ouverture officielle.  

Alors que les amateurs d’hiver se dépêchent à s’équiper pour cette nouvelle saison, le Mont-Orford connait une hausse de ses ventes de passes de saison. Un engouement et un achalandage plus accrus sont attendus pour cette nouvelle année.   

Mont Sutton 

Montagne d’expériences uniques avec ses 60 pistes, le Mont Sutton se prépare à une ouverture officiellement d’ici début décembre. Une des particularités du Mont Sutton est que 45 % de ses pistes se retrouvent en sous-bois, ce qui est parfait pour skier tout en profitant du plein air. En plus d’être dans les préparatifs d’une nouvelle saison, le Mont Sutton est activement à la recherche de nouveaux employés. Il a également conçu un jeu-questionnaire afin de trouver l’emploi parfait selon ses goûts : https://montsutton.com/un-quiz-vers-ta-job-de-reve/.  

Mont-Bellevue 

En ce qui concerne la « Reine des Cantons-de-l’Est », la date d’ouverture des pistes est également prévue pour le début décembre. En plus de quelques pistes rustiques, la station Mont-Bellevue offrira des cours privés, semi-privés, pour débutants et pour intermédiaires. À l’école de glisse, il y aura plusieurs cours de groupe offerts selon les différents âges pour que tous et toutes puissent profiter de la joie de ces sports hivernaux. Par ailleurs, il est possible de participer au programme d’Enseignement des Sports de glisse pour le ski alpin et la planche à neige, en collaboration avec l’Association des Stations de Ski du Québec.  

Carte l’Est Go disponible pour une année supplémentaire 

Pour une deuxième année consécutive, les Cantons-de-l’Est permettent d’acheter une carte l’Est Go afin de vous permettre d’expérimenter quatre stations de ski au Québec. En achetant de deux à huit jours de ski sur la plateforme, il est possible de dévaler différentes pentes à prix réduit, que soit le Mont Sutton, le Mont-Orford, Bromont et Owl’s Head. Visitez le lestgo.ca pour regarder les différentes offres.  

Profitez de l’après-ski 

En ce qui concerne les endroits pour profiter de l’après-ski, il y a le Slalom Pub à l’intérieur du chalet du Mont-Orford qui sert des bières de microbrasserie ainsi que du chocolat chaud avec crème fouettée pour les enfants. Dans ce même ordre d’idée, tout près de la station se situe le Burger Pub, un endroit chaleureux et ressourçant après une expérience de glisse. Du côté du Mont Sutton, il y a le Bar Le Tucker qui, en règle générale, offre une ambiance décontractée ainsi qu’une ambiance un peu plus frivole les jeudis et les vendredis. Puis, pour les personnes désireuses de savourer une délicieuse bière, il se trouve en plein cœur de la ville de Sutton deux endroits de prédilection, soit l’Auberge Sutton Brouerie et la microbrasserie À l’Abordage. En ce qui concerne l’après-ski à Bromont, c’est au Daffy Café-Bar que se trouvent des bières et des spiritueux 100 % québécois. Tandis que pour une expérience gourmande, il y a l’Edgar Hyperlodge qui permet de profiter de sa soirée jusqu’à l’aurore en sirotant une bière brassée sur place. 

Une saison plus dispendieuse? 

Bien que cette nouvelle saison en excite plus d’un, il semblerait que les amateurs de glisse devront investir un peu plus de leurs sous dans ce sport extérieur. Une augmentation de 3 % à 10 % sera de mise à certains endroits en raison de l’inflation. Cela dit, certains services offerts sur place, dont la restauration, pourraient diminuer leurs tarifs. À Bromont, Charles Désourdy, président, affirme qu’il pourrait y avoir une augmentation de 6,5 % du coût des billets journaliers. Par ailleurs, M. Désourdy explique qu’il n’a pas l’intention de réduire les heures d’ouverture ni la qualité des pistes. Pour ce faire, la station doit trouver une manière d’atténuer la hausse des coûts. De cette manière, les employés associés à la restauration ou au centre de location pourraient être redirigés vers un autre service. Le président mentionne aussi, dans une entrevue réalisée en septembre 2022, que la masse salariale du personnel aurait augmenté de près de 20 % dans les deux dernières années pour motiver les troupes déjà présentes et attirer du nouveau personnel.  

Que ce soit pour s’initier au sport de glisse ou pour continuer cette pratique, soyez attentifs et attentives, la saison 2022-2023 est à nos portes.  


Crédit image @Canva

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Bianca Lahaye
Auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE (automne 2022) pour le journal Le Collectif

Ayant une soif incommensurable d’élargir son éventail de connaissances, Bianca souhaite dénicher des pépites d’or informationnelles particulièrement dans le monde du sport et du bien-être, deux domaines qui lui tiennent à cœur et qu’elle considère comme piliers de son quotidien.

Étudiante au baccalauréat en psychoéducation et professeure de yoga, Bianca est heureuse de transmettre ses passions à travers l’écriture, et ce, grâce au journal Le Collectif.

Bianca a été cheffe de pupitre de la section SPORT & BIEN-ÊTRE de la fin de l'été 2022 au début de l'hiver 2023, après quoi de nouveaux défis professionnels l'ont menée vers d'autres horizons.