Mar. Juil 23rd, 2024

Par Vincent Giangioppi 

Le 8 septembre dernier, sous la pluie torrentielle de Sherbrooke, le Vert & Or n’a pas pu rentabiliser son excellent début de match et s’est finalement avoué vaincu par la marque de 30-27 face aux Stingers de Concordia. Notre équipe universitaire est rentrée aux vestiaires de la mi-temps avec une avance de 21-0, avance qui s’avérera un peu trop confortable pour la troupe de Mathieu Lecompte qui succombera finalement en prolongation. 

Malgré les conditions météorologiques peu propices, plus de 5000 personnes se sont déplacées au Stade de l’Université de Sherbrooke pour venir encourager leur Vert & Or. 

Le quart-arrière Anthony Robichaud a inscrit le premier et le troisième touché des siens, en plus de compléter la passe du deuxième pour William Marchand. Ce dernier effectuait un retour au jeu après avoir raté le dernier match pour blessure. Le jeu au sol de Sherbrooke aura pour sa part très bien fait, particulièrement à l’aide du porteur de ballon Freud Cesar qui réalisa 15 courses pour 94 verges de gain. Surnommé « Le train » par les commentateurs de CFAK, Cesar va même inscrire en prolongation ce qui semblait être le touché vainqueur, avant d’être refusé pour pénalité d’obstruction sur le jeu. Son équipe devra donc se contenter d’un placement sur la séquence, ce qui donnera l’occasion à Concordia de demeurer dans le match.  

Une impression de déjà-vu 

Tout comme lors du match contre les Redbirds de McGill, le Vert & Or a rapidement imposé son rythme et a pris une avance qui en temps normal aurait dû lui permettre de sécuriser les 2 points au classement. Malheureusement, dans les deux cas, Sherbrooke a vu son adversaire combler le déficit pour finalement l’emporter. 

Les Stingers, complètement neutralisés à l’offensive et sans réponse contre les attaques du Vert & Or lors des deux premiers quarts, ont finalement été capables d’ouvrir la machine au 3e quart en inscrivant 2 touchés au cours de celui-ci, gracieuseté de Tristan Mancini et Adrien Guay. Mancini s’est également démarqué au 4e quart grâce à un attrapé de 40 verges. Cet énorme gain permettra à Franck Tchembe d’inscrire un touché majeur pour Concordia peu après, et ainsi de créer l’égalité 24-24 avec à peine 2 minutes à faire au match. Tchembe a d’ailleurs connu un match exceptionnel, complétant 16 courses pour un total de 103 verges. 

En prolongation, Louis Tardif et Eric Maximuik, botteurs du Vert & Or et des Stingers respectivement, ont chacun leur tour inscrit un placement, portant la marque à 27-27. Maximuik a ensuite renchéri avant de laisser la place à son homologue sherbrookois, qui n’a pas été en mesure de compléter sa tentative de 52 verges. Grâce à cette victoire, Concordia détient désormais une fiche de 2-1, alors que celle de Sherbrooke tombe à 0-3. 


Crédits: Vert & Or

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.