Sam. Fév 24th, 2024

Par Léa Béliveau 

Une nouvelle preuve que l’Université de Sherbrooke (UdeS) et l’École de politique appliquée intègrent théorie et mise en pratique dans leur stratégie d’enseignement : le Professeur Khalid Adnane incorpore les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU au contenu de son cours. Aux moyens de réflexions collectives et de délibérations, les personnes étudiantes cherchent un consensus sur les quatre objectifs ayant le plus grand potentiel de favoriser un monde plus juste et sécuritaire.  

Au total, les ODD se composent de 17 objectifs.  

Qu’est-ce que les ODD? 

Les ODD consistent en une série d’objectifs s’inscrivant dans le développement durable auxquels les États membres de l’ONU ont adhéré en 2015 dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon de 2030. Ce programme se veut la continuité des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) qui venaient à échéance en 2015. Tant ceux de 2000 que ceux de 2015, ces objectifs se veulent une déclaration de volonté d’agir vis-à-vis la pauvreté, l’environnement et la qualité de vie à l’échelle mondiale.  

Touchant autant à l’éducation, la santé, l’énergie, le travail que la justice, les personnes doivent faire des choix judicieux et surtout convaincre leurs collègues que leurs choix sont les plus judicieux. S’en suivent des discussions animées, des prises de conscience et l’acquisition d’habiletés dans la recherche du consensus. Malgré la complexité de la tâche, les personnes étudiantes s’accordent sur un objectif à l’unanimité, celui lié aux changements climatiques.  

L’approche en classe 

Pour le Pr Adnane, l’exercice n’est pas nouveau. Fort d’une expérience de 25 ans à en enseignement à l’Université de Sherbrooke, il avait déjà commencé à organiser des activités de type débat/discussion en s’inspirant alors des OMD de 2000. Il s’agit d’une manière de véhiculer des apprentissages au travers d’évènements et de considérations réels qui seront, quelques années plus tard, l’environnement professionnel des politologues en devenir qui participent au cours du Pr Adnane.  

Grâce à cette activité, les personnes étudiantes sont conscientisées sur les inégalités qui subsistent (et, malheureusement, parfois s’accentuent!) à l’échelle internationale dans des régions du globe qui passent parfois sous le radar médiatique. Du même coup, il s’agit d’une occasion de s’interroger sur l’histoire capitaliste, les promesses faites et les résultats constatés. Enfin, l’exercice représente une opportunité de penser l’avenir en marge du dogme économique pour s’intéresser au développement durable, à la coopération internationale et aux mouvements de gouvernance capables d’organiser une réponse internationale à des enjeux mondiaux.  

Que ce soit cette activité, la simulation parlementaire ou la simulation de dépôt d’un mémoire et de consultation, plusieurs simulations sont organisées à l’École de politique appliquée. Des expériences au cours desquelles les personnes étudiantes prennent généralement beaucoup de plaisir en apprenant.  


Crédits: Michel Caron

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif

Naviguant entre la politique économique et le droit fiscal, Léa, candidate au Diplôme d’études supérieures spécialisées de 2e cycle en droit et politique appliqués de l’État (DPAE), affectionne la loi de l’impôt et les politiques fiscales.

Auxiliaire de recherche à la Chaire en fiscalité et finance publique (CFFP), Léa doit se tenir à l’affut des dernières nouvelles en ce qui concerne les enjeux fiscaux et les finances publiques, autant sur la scène nationale qu’internationale. Amoureuse de son campus et de ce que la vie étudiante à offrir, elle adore tenir la communauté étudiante au courant de ses dernières découvertes.

Cheffe de pupitre pour la section CAMPUS, Léa se donne pour mission d’informer les personnes étudiantes et de leur divulguer les dernières réussites académiques, les nouvelles découvertes scientifiques et les activités dont regorge le campus.