Mar. Fév 27th, 2024

Par Virginie Paul

Que vous habitiez en appartement ou en maison, que vous ayez accès à un terrain ou à un balcon, vous pouvez jardiner ! Saviez-vous que le jardinage a des effets thérapeutiques sur le corps et l’esprit ? Comment le jardinage peut-il être bon pour la santé ?

Car oui, il existe plusieurs bienfaits du jardinage. La réduction du coût de son panier d’épicerie, la diminution de son empreinte écologique, mais aussi l’augmentation d’un sentiment de bien-être.

Hortithérapie

Les premières traces du recours au jardinage thérapeutique remontent à plusieurs siècles, soit dans l’Égypte antique, où l’on recommandait aux gens souffrant de maladies mentales de se balader dans des jardins.

C’est dans la deuxième moitié du 20e siècle que l’hortithérapie est née. Dans les années 1970 et 1980, plusieurs expériences ont eu lieu sur des patients en Amérique du Nord et en Europe. L’hortithérapie, comme ce mot-valise entre horticulture et thérapie l’indique, est une technique thérapeutique visant à augmenter le bien-être des personnes par l’intermédiaire de l’horticulture. Prendre soin des plantes, semer, se mettre les mains dans la terre, être en contact avec la nature, récolter, sentir les fleurs, toucher des feuilles, tous ces éléments ne sont que des bienfaits sur soi.

Un esprit sain dans un corps sain

L’hortithérapie a souvent été utilisée à travers des traitements médicaux pour soigner l’anxiété et la dépression. Lorsque le jardinage devient synonyme de méditation pleine conscience, il aide assurément avec la gestion du stress et peut rapidement, pour certaines personnes, faire fuir les idées anxiogènes. Rien de mieux pour l’estime de soi que de récolter des légumes qu’on a plantés à partir d’une simple graine et entretenus tout au long de l’été sans avoir baissé les bras.

Bien sûr, aller jouer dehors est bon pour la santé. Baigner dans les rayons du soleil et faire le plein de vitamine D. Trimbaler des poches de terre d’un coin de terrain à un autre (ne pas oublier de forcer avec les jambes et non avec le dos !). Faire un squat pour semer ou récolter. Lever un arrosoir rempli d’eau. Ça n’a l’air de rien pour l’instant, mais au bout d’une journée de jardinage, d’un mois à entretenir son carré de terre et d’une saison à avoir le pouce vert, tous les efforts finissent par paraître sur sa forme physique, et ce, sans compter le contact de la peau avec les organismes vivants dans la terre qui est bon pour le système immunitaire. On récolte ce que l’on sème, comme on dit !

L’été vient de commencer, il n’est pas trop tard pour se mettre au boulot et sortir les pelles et l’engrais. Les bienfaits du jardinage ne sont pas instantanés, mais à la longue, vous remarquerez des effets positifs.


Crédit image @Unsplash

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.