Mar. Fév 7th, 2023

Par Simone Rouleau

Après plus de 2 ans d’absence, le Festival d’été de Québec reprenait ses fonctions, le mercredi 6 juillet dernier sur les plaines d’Abraham, au plus grand bonheur des Québécois.

Les Québécois acclament le retour des plaines!

Enlignant des artistes des plus variés, la 54e édition du FEQ fait encore une fois l’unanimité parmi la population québécoise alors qu’il rejoint un large spectre musical. Effectivement, c’est de l’énergie pop de Charlotte Cardin, au rythme techno du DJ Marshmellow, en passant par la musique country de Luke Combs que le FEQ vise un public de tous âges et de tous genres.

D’un soir à l’autre, et ce tout au long des 12 jours de spectacles, le Festival d’été de Québec reçoit une critique épatante de ses admirateurs, qui soulignent l’ingéniosité des artistes ainsi que de leurs invités surprises. C’est Charlotte Cardin qui ouvre le bal de l’étonnement alors qu’elle présente à ses fans un numéro inédit en duo avec le célèbre auteur-compositeur-interprète Patrick Watson. Les invités surprises s’enchainent avec le rappeur Loud et ses acolytes tous aussi RAP-Franco les uns que les autres; en terminant avec le grand Daniel Bélanger, foulant la scène du groupe montréalais Half Moon Run, accompagné du retour des Sœurs Boulay, après deux ans d’absence.

Chaque année, le FEQ offre à ses artistes des expériences des plus enivrantes. C’est une majorité d’entre eux qui se sentent portés par l’ampleur et l’énergie électrisante des quelques milliers de spectateurs qui se déplacent des quatre coins de la province pour assister à l’illumination des plaines d’Abraham. En entrevue avec Le Journal de Québec, Louis Bellavance, programmateur en chef du festival, confirme aux Québécois et Québécoises que les artistes ont souvent le désir de revivre les plaines, et c’est un des plus grands compliments que le public québécois pourrait souhaiter.

Remontée du tourisme dans la capitale nationale

Parallèlement aux festivités vécues directement sur les plaines, ce sont les restaurateurs ainsi que les hôteliers des alentours qui bénéficient de ce type de rassemblement annuel. Effectivement, la capitale nationale bat son plein alors que ses terrasses et ses hôtels sont réservés plusieurs semaines à l’avance pour la première fois en deux ans.

Bien que le manque criant de main-d’œuvre se faisait sentir et qu’une septième vague de la COVID cognait potentiellement à nos portes, ce sont plus de 300 000 usagers des transports en commun et un peu plus de 150 000 billets vendus qui ont fait de cette édition un succès. Si les deux dernières éditions du festival ont dû être annulées, l’édition de 2022 donne un nouveau souffle au tourisme local, au plus grand bonheur des entrepreneurs de la région.

Somme toute, le Festival d’été de Québec est une tradition qui élève la culture québécoise tout en faisant rayonner la musique d’ailleurs en rassemblant chaque année, depuis plus d’un demi-siècle, un nombre impressionnant d’adeptes d’adrénaline transportés par la musique live.


Crédit image @Laurianne Veilleux

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.