Sam. Juin 15th, 2024

Par Nicolas Dionne

Inauguration d’un CPE, 5 à 11 Leucan, appel de mémoires au gouvernement du Québec : malgré la session d’été ainsi qu’un achalandage moindre sur le campus de l’Université, l’équipe du Regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS) continue de travailler sur des activités et des enjeux importants pour la communauté étudiante.

Le 27 juin dernier avait lieu l’ouverture officielle du Centre de la petite enfance Au cœur des mésanges. Orchestré en 2019 par le REMDUS et l’Université de Sherbrooke, notamment, le CPE offre 80 places où la priorité est offerte aux enfants de parents aux études. À deux pas du campus principal, l’établissement est certifié CPE durable, grâce entre autres aux initiatives de recyclage, de compostage et de consommation de produits agricoles locaux. La ministre de la Famille Suzanne Roy, la députée de Saint-François Geneviève Hébert, la secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante de l’Université de Sherbrooke Jocelyne Faucher, de même que plusieurs anciens et actuels membres du Comité de direction du REMDUS étaient sur place pour l’inauguration.

Un évènement pour une bonne cause

Mis en œuvre conjointement avec la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke, le REMDUS organise le 5 à 11 Défi Têtes Rasées, qui aura lieu le 27 juillet prochain. En plus d’offrir aux personnes de la communauté étudiante la possibilité de se raser les cheveux pour l’occasion, la majorité des profits amassés lors de l’évènement sera donnée à l’organisme Leucan Estrie. La programmation musicale ainsi que d’autres détails seront divulgués prochainement.

Une mise à jour de la politique de financement des universités. 

Certains dossiers politiques seront importants à surveiller concernant la communauté étudiante du REMDUS. En effet, le ministère de l’Enseignement supérieur a lancé un appel à mémoire concernant l’actualisation de la Politique de financement des universités qui se terminait le 20 juin dernier. Les associations étudiantes, les établissements universitaires, ainsi que l’ensemble des acteurs universitaires, pouvaient envoyer leur mémoire présentant leurs positions.

Dans le contexte, le REMDUS a non seulement co-signé le mémoire de l’Union étudiante du Québec, mais a lui-même rédigé un mémoire mettant en lumière ses considérations. L’association demande de diminuer le poids des frais de scolarité dans le financement des institutions universitaires. Le REMDUS demande aussi de proscrire le financement à la performance, qui peut notamment s’illustrer par une plus grande part de financement selon le nombre de personnes diplômées, le nombre d’articles scientifiques cités ou le taux de placement de la communauté étudiante.

En vigueur depuis l’année 2018-2019, le ministère avait déjà prévu un changement au bout de cinq ans. Cette politique représente des investissements de 1,5 milliard de dollars sur six ans, soit 367 millions de dollars annuellement à terme.


Crédit image @Michel Caron

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.