Lun. Avr 22nd, 2024

Par Thibaut Chabanet  

L’Université de Sherbrooke (UdeS) s’engage résolument dans la voie du développement durable, et cette initiative trouve un écho particulièrement fort parmi ses étudiantes et étudiants. Le développement durable, au sein de cet établissement, est bien plus qu’une simple notion théorique : il s’incarne dans les programmes académiques et les activités de sensibilisation.  

Le développement durable au cœur de la formation  

Dès 2022, l’UdeS a inscrit le développement durable au cœur de ses préoccupations institutionnelles, en l’intégrant de manière significative dans son plan stratégique 2022-2025. Cette démarche est dans la continuité des actions concrètes menées en matière de gestion des matières résiduelles, de promotion de la mobilité durable et de réduction des émissions de gaz à effet de serre.  

Cette intégration du développement durable dans la formation des personnes étudiantes revêt une importance capitale. L’objectif est clair : former des personnes diplômées conscientes et responsables de leur impact sur l’environnement. Cette approche est essentielle pour répondre aux défis actuels et futurs de la société, en particulier dans le contexte préoccupant des changements climatiques.  

Plus concrètement, l’UdeS s’est fixé des finalités de formation, dans l’ensemble de ses programmes, visant à former des personnes écoresponsables et actrices de changement. Ces finalités ont été approuvées par le Conseil universitaire et guident l’évolution des programmes tant lors des évaluations périodiques de ceux-ci que dans leur création ou leur modification, mais également dans l’innovation pédagogique.  

Un intérêt particulier des jeunes dans le développement durable  

Les personnes étudiantes expriment un réel intérêt pour cette approche. Pour eux, il est indispensable de développer des connaissances et des compétences en matière de développement durable dans leur parcours académique. D’ailleurs, un sondage en date de 2022 a montré que près de 90 % des personnes interrogées ont jugé très pertinent d’intégrer le développement durable dans leur formation.  

Cet engouement se manifeste à travers diverses initiatives. Par exemple, un comité a été formé en pharmacologie pour sensibiliser à la nécessité de recycler les médicaments. De même, des étudiants en enseignement expriment leur désir d’être formés et ainsi transmettre les bonnes mœurs aux futures générations.  

L’implication de l’Université de Sherbrooke : la semaine des ODD  

L’UdeS ne se contente pas d’intégrer le développement durable dans ses programmes académiques. Elle s’investit dans des initiatives d’envergure, telle que la semaine des Objectifs de Développement Durable (ODD). Cette semaine, organisée en collaboration avec Campus Durable, vise à sensibiliser à ces enjeux cruciaux pour l’avenir de la planète. À cette occasion, pendant toute une semaine sont organisées des activités, des conférences et des ateliers, dont la planification est disponible sur le site de l’Université.  

Les ODD, au nombre de 17, ont été adoptés par les États membres de l’ONU et offrent un cadre pour construire un avenir durable d’ici 2030. En intégrant ces ODD, l’UdeS donne aux personnes étudiantes les outils nécessaires pour comprendre et agir sur les enjeux contemporains, qu’il s’agisse de la lutte contre les changements climatiques, de la promotion de l’égalité des sexes ou encore de la préservation de la biodiversité.  

Pour conclure, l’Université de Sherbrooke se positionne comme un acteur majeur dans la promotion du développement durable au sein de sa communauté. Elle forme les futurs leaders, conscients des défis environnementaux et engagés dans la construction d’un avenir plus juste et plus durable.  


Source: Canva

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.