Mar. Fév 27th, 2024

Par Karine Sauvé, kinésiologue et étudiante en exercices thérapeutiques 

Du 21 novembre au 2 décembre, à l’Université de Sherbrooke, s’est déroulé un massothon organisé et dirigé par les personnes étudiantes en kinésiologie au 2e cycle se spécialisant en musculosquelettique. Une grande partie des profits amassés sera versée à l’organisme communautaire Les Courses partagées de Sherbrooke 

Ce sont quinze personnes étudiantes qui ont pris part à cet évènement, dans un premier temps, pour mettre en pratique les enseignements de leur formation intensive et dans un deuxième, afin de s’impliquer dans la réalisation de la mission de cet organisme communautaire.  

Les Courses partagées de Sherbrooke: missions et objectifs 

L’objectif de l’organisme Les Courses partagées est de briser l’isolement que connaissent trop souvent les personnes en situation de handicap, à mobilité réduite ou atteintes de déficiences intellectuelles, en leur permettant de jouer le rôle de co-coureur lors de courses partagées.  

Tous les mercredis matin, autour du lac des Nations, des athlètes permettent aux bénéficiaires de l’organisme de partager cette passion pour l’activité physique et de leur faire vivre des émotions fortes et positives. Depuis sa création en 2016, l’organisme a fait de nombreux heureux et souhaite continuer dans ce sens en achetant de nouveaux KartUS (« Kart for us») avec le don généreux du massothon.  

Kinésiologue en exercices thérapeutiques: démystifier le rôle 

Les kinésiologues en exercices thérapeutiques sont des personnes professionnelles de la santé nécessitant une formation universitaire spécialisée dans le musculosquelettique. Elles usent de leurs connaissances et compétences pour détecter des anomalies posturales, les limitations de mouvements et les contractures musculaires dans le but de déterminer la source de la problématique.  

Ensuite, ces personnes expertes utilisent la thérapie manuelle pour traiter les tensions musculaires correspondant aux observations qu’elles ont effectuées et ainsi diminuer les douleurs ou les déficits musculaires des personnes patientes. Le traitement manuel utilise le massage et diverses techniques de levées de tension, de mobilisations et de points gâchettes tout en respectant les limites d’amplitude naturelles du corps (aucune manipulation utilisée). Son objectif est de rendre l’autonomie fonctionnelle, de sentir et de réagir aux personnes patientes.  

Il est important de noter que ces individus sont co-acteurs du traitement. Le rôle des personnes patientes est essentiel dans le rétablissement des capacités. Les kinésiologues en exercices thérapeutiques utilisent la massothérapie pour diminuer les douleurs, mais prescrivent également des exercices thérapeutiques dans le but d’éviter les récidives, de diminuer les déséquilibres musculaires et de rendre autonome son patient.  

Pour finir, les thérapeutes fournissent divers conseils sur les habitudes de vie et de posture des personnes patientes pour éviter la rechute ou l’apparition de nouvelle douleur. Les kinésiologues peuvent également recommander d’autres personnes professionnelles de la santé à ces individus s’ils jugent nécessaire d’examiner plus profondément la problématique.  


Crédit image @Karine Sauvé

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.