Jeu. Avr 11th, 2024

Par Josiane Demers

Après plus de deux ans de loyaux services, il est maintenant temps pour moi de tirer ma révérence et de relever de nouveaux défis. C’est avec une fierté, un sentiment du devoir accompli et des souvenirs d’une merveilleuse équipe que je quitte mes fonctions de rédactrice en chef au journal Le Collectif en ayant une confiance absolue en l’avenir du journal.

Cet automne, votre périodique universitaire accueillera plusieurs nouveaux et nouvelles membres et adoptera une formule novatrice. En effet, il y aura, dès l’édition de la rentrée, un co-rédacteur et une co-rédactrice en chef qui se partageront la tâche. Cela permettra de bonifier et de multiplier les idées, les points de vue et les sujets. Grâce à cette équipe provenant de programmes variés, vos contributions, payées chaque session avec vos frais de scolarité, seront, encore une fois cette année, utilisées à bon escient. Le Collectif, c’est d’abord et avant tout un journal par et pour la communauté étudiante.

«Pourquoi je me fais enlever 5 $?»

Au spectacle de la rentrée, en octobre dernier, un gars un peu en boisson m’a dit : « Ah, c’est à cause de toi que je me fais charger plus sur mes frais de scolarité ». À cet instant, je me suis dit que ça serait intéressant d’expliquer aux gens l’importance et la pertinence de cette cotisation et ce que cela représente concrètement.

Saviez-vous que Le Collectif offre une expérience professionnalisante dans le domaine des médias et assure un emploi à une dizaine de personnes à l’Université de Sherbrooke ? En plus de cela, des microstages sont possibles en échange de crédits dans divers programmes de la Faculté des sciences humaines.

L’équipe comptera à l’automne une infographiste, une correctrice, un ou une gestionnaire web, quatre cheffes de pupitre, un correspondant Vert & Or ainsi que deux co-rédacteurs en chef. Ces postes sont occupés par des étudiantes et des étudiants en psychologie, en éducation, en communication, en traduction et en politique appliquée.

Nous avons également de formidables collaborateurs et collaboratrices bénévoles qui écrivent des articles de qualité. Pour plusieurs, il s’agit d’une expérience enrichissante qui leur permet de s’améliorer en rédaction, mais aussi de découvrir une passion pour le journalisme. D’ailleurs, une de nos anciennes microstagiaires, Julianne Gagnon, et l’un de nos anciens collaborateurs, Thomas Fortier, sont tout récemment devenus journalistes pour Radio-Canada.

Chaque édition, l’équipe se concerte pour offrir un contenu diversifié, pertinent et informatif tout en s’assurant de bien représenter toute la richesse des diverses entreprises et associations qui font partie de notre merveilleuse communauté étudiante.

Un brillant avenir assuré

Ce sont donc deux personnes que j’estime énormément qui prendront ma relève à la tête de la brigade. Étant des gens très impliqués dans divers projets, ces deux forces tranquilles ont décidé de se séparer la tâche. Sarah Gendreau Simoneau, ancienne cheffe de pupitre de la section sport et bien-être, et Victor Dionne, ancien chef de pupitre de la section société, sauront assurément combiner leurs forces pour offrir un contenu de qualité aux personnes étudiantes.

Sarah entamera sa dernière année au baccalauréat en communication et rédaction. Elle est impliquée au journal Le Collectif depuis l’hiver 2021, alors qu’elle se démarquait déjà en tant que collaboratrice assidue. Elle a ensuite pris ma relève à la section Sport et bien-être au printemps de la même année. Vous pouvez également l’entendre sur les ondes de la radio étudiante de l’UdeS, CFAK 88,3, tous les lundis soir dans Le seize. Cette dernière a toujours eu un intérêt important pour la rédaction, mais c’est en effectuant un stage à La Tribune qu’elle a réalisé qu’elle voulait vraiment devenir journaliste.

De son côté, après avoir complété un baccalauréat en politique appliquée, Victor est maintenant candidat à la maîtrise en recherche à l’École de politique appliquée. Il a commencé son parcours avec Le Collectif en septembre 2021. En plus de s’impliquer au journal, il agit à titre de conseiller politique au REMDUS. Il a donc une excellente connaissance des enjeux qui préoccupent la population étudiante, alors qu’il travaille fréquemment de concert avec la FEUS.

Ce brillant duo misera sur sa complémentarité pour continuer d’amener Le Collectif vers son plein potentiel. En plus d’être une rédactrice hors pair, Sarah apporte une expérience journalistique considérable et un souci du détail nécessaire dans ses nouvelles fonctions. Victor, quant à lui, se démarque par une compréhension accrue des relations internationales, nationales et locales et des enjeux sociaux, en plus de bien connaître plusieurs associations sur le campus.

Une expérience enrichissante

Mon parcours au journal Le Collectif a été une expérience très positive, surtout dans cette dernière année où une nouvelle direction est entrée en poste. Un vent de renouveau a soufflé et nous avons créé, Myriam Baulne (directrice) et moi, une organisation où il fait bon travailler dans le plaisir, l’humour, les sains débats, le respect et le professionnalisme.

J’ai eu la chance de côtoyer des gens extraordinaires qui ont permis d’améliorer la qualité du contenu et la notoriété du journal Le Collectif, en plus de faire rayonner notre journal étudiant un peu partout, bien au-delà de la sphère universitaire. J’ai appris de chacun d’entre eux et elles. La cohésion de l’équipe m’a permis de comprendre ce que je recherchais vraiment sur le marché du travail.

En terminant, j’invite toutes les personnes étudiantes qui désirent se lancer dans la rédaction journalistique à participer en tant que collaborateur ou collaboratrice. Que vous débutiez ou pas, les membres de l’organisation se feront un plaisir de vous aider. Parce que Le Collectif, c’est avant tout former et informer !


Crédit image @Béatrice Palin

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.