Mar. Mar 21st, 2023

Par Léa Béliveau

Depuis 35 éditions, l’Association de la maitrise en environnement de l’Université de Sherbrooke (AMEUS) tient des colloques annuels sur le campus principal. C’est le 24 février dernier qu’a eu lieu le 35e colloque, au Centre culturel de l’Université de Sherbrooke (UdeS), sous le thème «En quête de nouvelles perspectives : redéfinir nos besoins».

De 9 h à 17 h, la communauté universitaire, qui avait préalablement acheté un billet, avait la chance d’assister à l’évènement. C’est au coût de 30 $ pour les personnes externes et de 20 $ pour les personnes étudiantes que les gens pouvaient se procurer des billets pour l’évènement. Le comité organisateur, composé de personnes étudiantes à la maitrise en environnement, a tenté de rendre l’évènement le plus écoresponsable possible. De ce fait, les gens étaient invités à apporter un contenant réutilisable pour consommer des boissons.

Une tradition depuis 35 éditions

Les colloques de l’AMEUS ont pour but d’aborder divers enjeux, en lien avec les thématiques proposées, sous plusieurs angles. Le but est d’amorcer une prise de conscience sur l’état de la situation sur le plan environnemental. Le colloque propose d’aborder la question de l’inaction en lien avec les innovations ainsi que les prises de conscience face aux efforts de conscientisation. Le constat est qu’il n’y a pas de changement réel. L’évènement propose donc des conférences et expertises sous une chronologie définie sous forme de chapitres.

Les chapitres – le déroulement

Tel que présenté sur le site de l’AMEUS : « La chronologie de l’évènement sera formée de quatre chapitres distincts qui viendront rythmer le cours de la journée. Dans cette présentation, les caractéristiques psychologiques, les mouvements sociétaux ou le contexte de ces changements pourront être discutés pour bien comprendre pourquoi certains changements de paradigme ont été possibles alors que d’autres tardent à s’implanter. » Il est donc clair que le déroulement de la journée est bien dirigé afin de pousser au maximum la réflexion sur la thématique.

Le premier chapitre met en contexte la problématique et la difficulté de la société à changer son paradigme. Le second chapitre passe en revue les développements historiques associés au paradigme. Du côté du troisième chapitre, il aborde les diverses alternatives de changement. Pour finir, une proposition de solutions concrètes est mise de l’avant.

La journée du colloque, plusieurs conférenciers présents sont associés à différents chapitres. De chercheurs à directeurs d’entreprise, d’experts à professeurs, chaque membre du panel apporte son expertise sur la thématique. Que les invités viennent de l’extérieur de la région ou du corps professoral de l’UdeS, ils ont été soigneusement choisis par le comité organisateur. Les huit acteurs invités proposent donc une vue d’ensemble sur la thématique des nouvelles perspectives et sur comment établir nos besoins en tant que société.


Crédit image @UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif

Bio à venir!