Sam. Juil 13th, 2024

Par Ema Holgado 

Considérée comme le 7e art, la photographie est née dans les années 1840. Très rapidement, elle devient une forme d’expression artistique permettant de capter les émotions les plus crues sur le vif. Pas seulement utilisée dans le domaine de l’art, la photographie permet aussi rapidement de relayer et d’avertir, avec des images fortes, sur les évènements se passant dans le monde. 

La rentrée 2023 marque le début d’une excellente programmation artistique dans le milieu de la photographie. Que ce soit à Sherbrooke ou à Montréal, la photo prend une place de choix au cœur des expositions présentées pour ce début d’année.  

Exposition du Club photo de Sherbrooke  

Dans un premier temps, le Club photo de Sherbrooke lance son exposition annuelle sous le thème  Moyen de transport. Cette exposition collective est en visite libre du 1er au 30 septembre à l’ancien couvent des petites sœurs de la Sainte-Famille. Cette exposition présente des photos du thème de cette année, mais aussi des photos primées durant les vernissages des 5 dernières années du Club.  

Le Club Photo de Sherbrooke est un organisme de passionnés de photographie. Actif depuis 1970, le Club compte plus de 80 membres dont certains sont bénévolement sur le conseil d’administration. Tout au long de l’année, l’association offre des activités, des conférences, des concours et des ateliers variés pour que chacun de ses membres puisse évoluer à son rythme dans l’art de la photographie. Que ce soit numérique ou argentique, tous les types de photographies sont les bienvenus au sein du Club Photo de Sherbrooke.  

Exposition annuelle du Club Photo de Sherbrooke :  

  • Du 1er au 30 septembre 2023, lundi au vendredi de 8 h à17h, samedi et dimanche de 14 h à 16 h.  
  • Ancien couvent des petites sœurs de la Sainte-Famille, porte 2 

https://www.clubphotosherbrooke.com/expositions.html

Exposition Pauses au Musée des beaux-arts de Sherbrooke  

À Sherbrooke, c’est aussi le Musée des beaux-arts de la ville qui nous propose une exposition photo temporaire. L’exposition, nommée Pauses, rassemble des photographies d’Annick Sauvé jumelées à des poèmes de Sonia Bolduc. À travers une trentaine d’œuvres, cette exposition gratuite est surprenante et lunatique et propose des poèmes profonds inspirés du hasard de la vie et de l’imaginaire.  

En parlant du Musée des beaux-arts de Sherbrooke, il est intéressant de glisser quelques mots sur une prochaine exposition qui fera son entrée au musée à partir du 28 septembre. L’exposition Skawennati. Teiakwanahstahsontéhrha’ Nous tendons les perches est un projet jeunesse de visite commentée et un atelier original sous forme de jeu de société collectif et d’animation numérique encourageant petits et grands à explorer l’histoire dans une perspective autochtone et à imaginer comment tous les peuples peuvent contribuer au monde de demain, nous rappelant que l’Histoire, comme tout autre récit, est une construction définie par celui qui la raconte.  

Exposition Pauses du Musée des beaux-arts de Sherbrooke : 

  • Jusqu’à la fin septembre, mercredi au dimanche de 10 h à 16 h. 

World Press Photo  

Cette année encore, l’exposition mondialement connue World Press Photo fait son grand retour à Montréal. Bien qu’elle se trouve à deux heures de Sherbrooke, l’exposition World Press vaut le voyage ! Ce sont plus de 50 000 personnes qui visitent l’exposition lors de chaque édition à Montréal. De plus, pour cette 16e édition, l’exposition se prolonge de deux semaines pour laisser la chance au plus grand nombre d’y assister. Cette année, c’est l’actrice Magalie Lépine-Blondeau qui sera la porte-parole de l’exposition et qui montrera aussi quelques-unes de ses photos de voyages à travers le monde. Vous pourrez vous délecter de la série gagnante de photos de cette année intitulée L’ultime voyage du nomade, qui présente les visages et les vies de réfugiés climatiques dans un camp en Éthiopie.  

World Press Photo de Montréal : 

  • Du 30 août au 15 octobre 2023, ouvert tous les jours de la semaine de 10 h à 00 h. 
  • Marché Bonsecours, Montréal 

La photo comme forme d’expression de l’art à part entière  

S’il y a bien une chose que les différentes expositions photo de la rentrée peuvent nous apprendre, c’est à quel point la photographie a le pouvoir de toucher le plus grand nombre à travers l’image. La photo nous éduque, elle nous émeut, elle nous apprend, elle nous fait rire, mais, surtout, elle nous permet de connaître et de reconnaître un endroit ou un visage. Il faut être un artiste pour arriver à capter une émotion sur un visage avec une telle justesse qu’il semble au spectateur qu’il la vit avec le sujet. Il n’est donc pas surprenant que la photographie soit aujourd’hui considérée comme un art indépendant des beaux-arts après des décennies de lutte pour sa reconnaissance artistique.  


Crédits: Jonas Kako

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.