Mer. Mai 22nd, 2024

Par Hugo Lapointe Lemonde

Chaque année, le World Obesity Federation publie un rapport le 4 mars, la Journée mondiale de l’obésité. Celui de cette année révèle que si les mesures de prévention et de traitement ne s’améliorent pas, 51 % de la population mondiale sera en surpoids ou obèse d’ici 2035. Au Canada, plusieurs initiatives pour lutter contre l’obésité ont été mises en place.

Aujourd’hui, le World Obesity Federation est la seule organisation mondiale axée exclusivement sur l’obésité. Elle représente des membres professionnels des communautés scientifiques, médicales et de la recherche dans plus de 80 associations régionales et nationales. De plus, elle est la partenaire principale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le sujet de l’obésité.

Les actions de la fédération

Le rapport intitulé World Obesity Atlas présente chaque année un thème spécifique en rapport avec le surpoids et l’obésité. Celui de 2023 se concentre sur les impacts économiques du surpoids et de l’obésité d’ici 2035. Selon l’Atlas, en 2020, les impacts du surpoids et de l’obésité sont estimés à 1,96 billion $ US et cela passera à 4,32 billions $ US d’ici 2035.

Cependant, l’organisation ne se concentre pas uniquement sur l’étude de l’obésité, mais aussi sur le développement de cadre pour faire face à l’augmentation de l’obésité. Alors, en 2020, la fédération a élaboré un cadre basé sur cinq piliers clés intitulé ROOTS. « R » pour la reconnaissance de l’obésité en tant que maladie. « O » pour le renforcement du suivi et de la surveillance de l’obésité. « O » pour la prévention de l’obésité tout au long de la vie. « T » pour l’amélioration des traitements des personnes atteintes d’obésité. « S » pour la nécessité d’une approche systémique.

Au Canada

Le gouvernement du Canada a mis en place plusieurs initiatives pour lutter contre l’obésité et encourager un mode de vie sain. Tout d’abord, Santé Canada a élaboré des directives alimentaires qui encouragent les citoyens du Canada à faire des choix alimentaires sains.

De plus, le gouvernement canadien a également lancé des programmes visant à améliorer l’accès à des aliments sains, en particulier pour les communautés à faible revenu et éloignées. Par exemple, le Programme de nutrition des Canadiens fournit des conseils nutritionnels personnalisés aux familles à faible revenu et aide à la mise en place de programmes alimentaires communautaires.

Enfin, le gouvernement a également mis en place des politiques visant à limiter la publicité de boissons et d’aliments malsains pour les enfants. Ces politiques ont pour objectif de réduire l’exposition des enfants à des aliments et des boissons riches en calories, en gras et en sucre. Ces mesures aident à la prévention de l’obésité chez les enfants.


Crédit image @Word Obesity Federation

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.