Lun. Avr 22nd, 2024

Par Clara Prévosto 

Pour une quatrième année consécutive, l’Université de Sherbrooke (UdeS) parvient à maintenir son titre de première université au Canada en matière de développement durable. Selon le classement de GreenMetric paru en 2022, l’UdeS a accumulé un total de 8850 points sur une possibilité de 10000, la positionnant au 16e rang parmi les 1050 autres universités participantes à travers le globe.   

L’UdeS au top 

Grâce à des gestes concrets et des efforts soutenus par tous les membres de l’Université, l’UdeS fait maintenant partie du top 20 dans le UI GreenMetric World University Ranking 2022. Ce classement évalue les pratiques et les mesures mises en place par les universités selon six critères : l’aménagement et les infrastructures du campus, l’énergie et les changements climatiques, le transport, l’eau, les déchets et l’éducation et la recherche.  

Ce classement a vu le jour à l’Université d’Indonésie en 2010. Son but principal est d’attirer l’attention sur les problématiques environnementales en impliquant des figures influentes qui peuvent avoir des impacts importants dans leur communauté, tout comme les universités. Cela permet aussi d’identifier les « pros du développement durable » dans chaque région du globe et d’encourager les échanges d’idées et de projets. En 2022, le GreenMetric regroupait 1 050 universités à travers 85 pays. Une évaluation sur une base volontaire se fait chaque année en remplissant les questionnaires requis. Les universités se doivent aussi de participer à des ateliers portant sur différents thèmes de la durabilité durant l’année. 

Ensemble pour la durabilité  

Pour devenir une référence en durabilité, la direction de l’UdeS a dû s’engager pleinement et poser des gestes concrets. Il ne faut pas oublier, cependant, que tout le monde a un rôle à jouer dans cette mission, la communauté étudiante n’en est pas exclue. Il est possible pour la communauté étudiante de s’engager dans plusieurs comités pour participer à cet effort. Plusieurs initiatives sont présentes, telles que Frigo Free Go qui s’assure de minimiser le gaspillage alimentaire, ou bien encore le comité zéro déchet qui diffuse des saines habitudes de vie. Ruche campus et le Jardin collectif sont aussi des organisations ayant pour but de verdir notre campus. Ce sont quatre comités, parmi plusieurs à l’UdeS, dans lesquels une personne étudiante peut s’impliquer pour faire partie de la solution. 

Le classement de GreenMetric vise avant tout les universités puisqu’elles sont perçues comme des acteurs influents qui inspirent le changement à travers toutes leurs communautés, ce qui n’est pas faux. Si l’on se fie à l’UdeS, elle multiplie ses impacts positifs au sein de sa population grâce à de nombreux partenariats avec des producteurs et des entreprises locales, qui véhiculent les mêmes valeurs de durabilité qu’elle.  

L’UdeS garantit aussi aux Sherbrookois et aux Sherbrookoises l’accès à des milieux verts durables grâce aux démarches enclenchées pour encourager la protection et la conservation du parc du Mont-Bellevue et du parc écoforestier de Johnville. Les membres de l’UdeS sont engagés à promouvoir un environnement sain à toute la communauté d’aujourd’hui ainsi qu’à celle de demain. 


Crédit image @UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.