Mer. Juil 24th, 2024

Par Émilie Oliver

La 11e édition de la Course des Millepattes, qui s’associe encore cette année à RBC, aura lieu le 30 septembre 2023. Cinq parcours inspirants attendent les participants, qui pourront joindre leurs pattes aux milliers d’autres afin de soutenir les familles vivant avec un enfant atteint d’une maladie rare.

La petite histoire derrière la Course

« On a trouvé quelque chose, mais on n’a jamais vu ça », expliquaient les médecins. C’est ainsi qu’apprenaient Abigaël Walker, ses deux jeunes sœurs et leurs parents que leurs vies seraient chamboulées par la polychondrite chronique récidivante, maladie auto-immune extrêmement rare. Au choc de la nouvelle et aux émotions qui en découlent s’ajoutait la planification des déplacements vers les hôpitaux et, donc, une réorganisation familiale importante. Animés par l’intérêt d’Abigaël pour le sport, les proches et les amis de la petite se sont donc mobilisés pour créer un événement rassembleur aux fondements sportifs, auquel une communauté engagée s’est greffée. C’est ainsi qu’est née, en 2013, l’aventure humaine qu’est la Course des Millepattes.

À l’automne 2013, qui marquait la première édition de la Course, plus de 800 personnes étaient présentes pour soutenir la famille d’Abigaël. Il s’agissait d’un « élément déclencheur qui les a aidés à transcender la souffrance et briser l’isolement causé par la maladie rare. » Une partie des fonds a d’ailleurs été remise au Camp ArticulAction de la Société d’Arthrite : un camp spécialisé pour les enfants qui vivent avec une maladie rhumatologique, qui a permis à bon nombre d’enfants de profiter de moments au-delà de la maladie. Depuis, la Course des Millepattes est de retour chaque automne et rassemble annuellement plus de 700 coureurs et marcheurs, en plus d’attirer un public dépassant les 2 000 personnes.

Le parcours a, entre autres, été pensé pour représenter la réalité d’un enfant atteint d’une maladie rare : une course en montagne, contenant des hauts et des bas, où certains moments offrent des défis plus importants que d’autres. Les participants, à l’image de ceux et celles qui bravent la maladie avec courage et résilience, ont la chance d’aller au-delà de leurs limites tout en démontrant qu’ensemble, on est plus forts. Il s’agit par ailleurs de la phrase adoptée comme slogan de la course.

La cause derrière l’événement

La Course des Millepattes est l’événement-bénéfice phare du Fonds des Millepattes qui soutient les enfants atteints de maladies rares et leurs familles. D’ailleurs, la fondation reçoit de plus en plus de demandes d’aide chaque année. Depuis 2013, ce sont environ 70 familles québécoises qui ont reçu un soutien de la part du fonds. Rappelons qu’une famille vivant avec un enfant atteint d’une maladie rare voit son revenu annuel diminué d’environ 40 % en raison de sa nouvelle réalité.

L’argent recueilli par le Fonds des Millepattes offre un soutien qui varie selon les besoins des familles. Évidemment, un soutien financier peut être apporté pour pallier la détresse financière lors des périodes où la maladie sévit gravement. Les sommes remises aux familles peuvent notamment être utilisées pour défrayer les coûts des médicaments, de l’équipement médical, des déplacements vers les hôpitaux, ou même pour assister à des colloques en lien avec la maladie de l’enfant. Le montant d’argent remis aux familles peut aussi apporter une aide psychologique et morale, en donnant accès à des activités de répit telles que la zoothérapie, la massothérapie, des camps spécialisés, etc. Dans le cas d’un décès, le Fonds des Millepattes peut également offrir un soutien posthume pour apaiser psychologiquement et financièrement la famille en deuil d’un enfant Millepattes.

L’aventure attendant les participants

Les participants peuvent s’inscrire en solo ou en groupe et compléter un parcours en montagne allant de 1 à 10 km, en marchant ou en courant. Cinq parcours sont offerts aux marcheurs, alors que deux (7 km et 10 km) sont réservés aux coureurs. Le Défi Entreprises peut toutefois être relevé entre collègues, encore une fois à l’image d’une famille s’épaulant dans les hauts et les bas de la maladie. En équipe de 5 coureurs, les participants franchiront une distance totale de 15 km, en ajoutant un coureur à chaque 3 km. Le premier participant débute donc l’épreuve seul, mais est rejoint à chaque 3 km par un membre de son équipe, jusqu’à la ligne d’arrivée, ou toute l’équipe est présente, à l’instar d’une famille unie contre la maladie.

Chaque membre d’équipe doit cumuler au moins 250 $ en dons pour un total minimum de 1 500 $ par entreprise.

Les personnes qui ne souhaitent pas participer à la course peuvent notamment faire un don au Fonds des Millepattes, ou encore encourager un participant, qu’il soit seul ou en équipe. Cette année, la Course s’est fixé comme objectif d’atteindre les 80 000 $ amassés d’ici le 30 septembre. Tous les participants intéressés à participer à la course peuvent le faire via le site web de la Course. Les coûts d’inscriptions varient entre 15 $ et 55 $ jusqu’au 2 septembre 2023. Il est toutefois possible de profiter d’un tarif réduit et d’un chandail gratuit en s’inscrivant jusqu’au 3 juillet, minuit.

Abigaël, fière représentante de la Course des Millepattes

La première de tous les « enfants Millepattes » a maintenant grandi et s’implique toujours autant auprès de la cause qui la touche encore aujourd’hui. La petite Abi, qui avait 9 ans à l’époque de son diagnostic, a aujourd’hui 20 ans et étudie en technique de soins infirmiers. La jeune femme qui a inspiré la création du Fonds des Millepattes n’a d’ailleurs jamais manqué une seule édition de la Course, qui promet d’être un succès encore une fois cette année.


Crédit image @La Course des Millepattes

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.