Sam. Mai 25th, 2024

Par Jérémy Savard 

Le groupe d’intérêt en santé autochtone vous offre la chance de participer à un cercle de partage, le 10 avril prochain, de 17 h à 19 h, en compagnie de Joséphine Bacon, une poétesse, conférencière et réalisatrice innue. Cette opportunité qui vous est offerte se déroulera sur le campus principal au studio de création. 

Qui est Joséphine Bacon? 

Joséphine Bacon, née le 23 avril 1947, est une poétesse, parolière, conteuse, conférencière, scénariste, traductrice-interprète et réalisatrice innue originaire de Pessamit au Canada. Celle-ci s’inscrit comme étant l’une des plus grandes poétesses autochtones de notre ère, comme en témoigne son titre d’Officière de l’Ordre du Canada. D’une vie semi-nomade, au pensionnat, à la rue, Mme Bacon réussit à s’en sortir et devenir une sommité au Canada.  

La majorité des écrits de Mme Bacon tournent autour des thèmes centraux que sont le nomadisme, la parole des Anciens, l’appartenance, le colonialisme et la décolonisation ainsi que l’identité. Rodney Saint-Éloi la décrit : « Joséphine, c’est une parole qui rejoint l’histoire. C’est une arme de citoyenneté massive. (…) La poésie est l’expression radicale de la liberté. Si un peuple fait de la poésie, ce peuple existe ». Cette rencontre du 10 avril vous invite à profiter de cette liberté et à vivre un moment doux et touchant. 

Évènement 

L’évènement va se dérouler en deux temps. La première partie se veut comme un moment d’échange intime pour les personnes étudiantes et personnes employées autochtones avec Mme Bacon sur des thèmes tels que la fierté autochtone et la connexion à ses racines. La deuxième partie est ouverte à tous les membres de la communauté de l’UdeS et tous sont fortement encouragés à profiter de cette chance unique d’échanger avec Mme Bacon. Cette deuxième partie s’axe autour d’un cercle de partage sur la transmission du savoir par les personnes ainées et la reconnexion avec la nature. Elle débute à 17 h 45.  

Ses œuvres 

On ne peut parler de Joséphine Bacon sans parler de ses œuvres. Mme Bacon nous grâce de son premier recueil en 2009 avec Bâtons à message · Tshissinuatshitakana. Bâtons à message fait référence à un ensemble de repères qui permettent aux nomades d’orienter leur marche. C’est exactement en quoi consiste son recueil : un repère pour la culture d’entraide, de solidarité et de partage de son peuple. Pour être succinct, ce recueil est un incontournable. Son dernier recueil Kau Minuat — une fois de plus, écrit en 2023, s’est fait désirer. Il a été nommé comme étant le recueil de poésie le plus attendu de l’année.  

Bien que seulement deux de ces œuvres soient nommées dans cet article, Mme Bacon offre une multitude d’œuvres à consommer avec avidité, tout comme ses documentaires d’ailleurs. La lecture ou l’écoute de ses œuvres est d’ailleurs encouragée avant l’évènement. Pour s’inscrire, voici le lien. 


Source: Groupe d’intérêt en santé autochtone de l’UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.