Mar. Avr 16th, 2024

Par Mike Owen Sebagenzi et Sophie Boudreau

Edouard Tremblay, scénariste québécois, nous transporte dans son univers fantastique avec son film à succès, Farador, sorti au cinéma le 21 avril 2023. Le film est en fait une réadaptation du court métrage La bataille de Farador qui s’inscrit dans la série Tom et ses chums créée par Edouard Tremblay lui-même.

Le film traite d’un groupe d’amis, Charles, Guillaume, Louis et Paul (joués respectivement par Eric K. Boulianne, Lucien Ratio, Benoit Drouin-Germain et Marc-Antoine Marceau), qui tente de maintenir une campagne de Donjons & Dragons malgré les difficultés de la vraie vie. Le groupe est confronté à certaines tensions à la suite de l’arrivée de la sœur de Charles, Kim (jouée par Catherine Brunet), qui apporte un point de vue différent à son frère sur le jeu. C’est en abordant les problèmes du monde fantaisiste que nos héros réussissent à s’épanouir et à se pencher sur les problèmes du monde réel.

Lors de l’avant-première, nous avons pu nous entretenir avec Edouard Tremblay et les comédiens pour mieux comprendre leur travail et leur perspective.

Le tournage s’est « bien passé et ç’a été assez rapide », dit l’équipe. Les scènes ont été tournées sur 25 jours en raison de la période pandémique et du budget restreint. D’ailleurs, une partie du tournage s’est faite en France pour avoir accès à des châteaux médiévaux. Charles nous explique que ce contexte était favorable au tournage puisqu’il était facile d’avoir accès à des épéistes professionnels et autres spécialistes du monde médiéval. Cependant, ce qui a vraiment été bénéfique selon lui, c’est d’être entre amis « qui s’entendent vraiment bien ».

Edouard souligne que le format du long métrage nécessitait d’aller plus loin que la caricature de « gars dans le sous-sol » et de stéréotype du fan de jeux de rôle que l’on observe dans la minisérie Tom et ses chums. D’ailleurs, Benoit et Lucien, qui incarnent Louis et Guillaume, expliquent qu’à travers le film, on explore comment le jeu de rôle est un moyen d’éviter les difficultés de la vie courante pour les gars. On peut également voir que Paul se distancie du groupe une fois qu’il décide d’aller habiter avec sa blonde. « Il faut les comprendre », dit Benoit. Dans le monde du jeu, ils sont puissants, compétents, des héros, ce qui est tout l’inverse de la réalité. On est invités à faire preuve d’empathie pour eux.

Quelle est la place de Kim dans le film?

Il était important pour l’équipe d’éviter que Kim devienne une germaine en opposition simpliste avec la « gang de boys ». Catherine raconte d’ailleurs que le film passe le test de Bechdel. Ce dernier consiste à confirmer que deux personnages féminins entretiennent une conversion à propos d’un sujet autre qu’un homme.

Finalement, Farador s’inscrit dans la popularisation des jeux de rôle avec une touche réaliste et québécoise. Le film s’assure de garder une empathie et un amour pour la communauté qu’elle présente avec une légèreté rafraîchissante.


Crédit image @TVA Films

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.