Mer. Avr 17th, 2024

Par William Thériault

Québec solidaire a signé une victoire encourageante à l’occasion de l’élection partielle dans Saint-Henri-Saint-Anne le 13 mars dernier. Déçu des résultats qu’il avait obtenus en octobre, le parti de gauche a fait élire l’avocat Guillaume Cliche-Rivard, faisant ainsi tomber l’un des bastions du Parti libéral.

« Ce soir, les gens du sud-ouest ont choisi l’espoir, ce soir, ils ont choisi le changement », a réagi à chaud le chef parlementaire Gabriel Nadeau-Dubois, lors de la soirée du vote. « Pour la première fois depuis 35 ans, Saint-Henri–Sainte-Anne change de couleur », peut-on lire sur son compte Twitter.

Depuis la fusion des circonscriptions de Saint-Henri et de Saint-Anne en 1994, chacune des trois députées à y avoir été élues a représenté le PLQ. Renverser cette tendance — et faire entrer un 12e élu à l’Assemblée nationale — fait office de gain significatif pour les solidaires, surtout que M. Cliche-Rivard a récolté 44,5 % des voix.

Christopher Baenninger, qui représentait les libéraux dans cette course, a pour sa part terminé au second rang du scrutin avec une récolte de 29 % des votes. Il échoue ainsi à succéder à Dominique Anglade, ex-cheffe du PLQ, qui avait pris la décision de se retirer de la vie politique à la suite de sa contre-performance historique aux dernières élections provinciales.

Andréanne Fiola, candidate du Parti québécois, complète le podium avec 11,4 % du vote, tandis que le candidat caquiste Victor Pelletier la talonne au quatrième rang (9,4 %). Lucien Koty, du Parti conservateur du Québec, vient fermer la marche avec 2,7 % du scrutin.

«Derrière les seuils, il y a des gens»

Fondateur de son propre cabinet en matière de droit de l’immigration, Guillaume Cliche-Rivard s’est fait connaître en défendant Mamadi Camara, un homme faussement accusé d’avoir attenté à la vie d’un policier de Montréal en 2021. Il compte user de son expérience pour « enrichir le débat » de l’immigration chez la classe politique québécoise.

« J’espère, dans mon travail de législateur, être capable de faire la même chose, mais en aidant plusieurs familles du même coup, en mettant de la pression, en faisant passer des amendements, en faisant passer des projets ou des motions », a énuméré le nouveau député, dans une entrevue accordée à Radio-Canada.

Compte tenu de la fermeture récente du chemin Roxham sur ordre du gouvernement fédéral, son arrivée sur la scène politique tombe à point. Il s’inquiète notamment des déplacements interprovinces des migrants irréguliers qui ont traversé la frontière au cours des dernières semaines, à la demande de Québec.

« La vraie question que je me pose, derrière ces déplacements-là, c’est s’assurer du consentement […] de ces gens-là. Sinon, on fait juste envoyer des gens à quelque part, qui vont revenir dans le prochain bus vers Montréal, et ça ne servira pas à grand-chose. »

Guillaume Cliche-Rivard a officiellement été assermenté comme membre du Salon bleu deux semaines après son élection, le mardi 28 mars. Le nouveau porte-parole en matière d’immigration, de justice, de relations internationales et de francisation espère que son arrivée pourra « envoyer un vent dans le dos » à son caucus.


Crédit image @Facebook de Québec Solidaire

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.