Mar. Fév 27th, 2024

Par Virginie Paul

Le 10 mai dernier avait lieu la toute première bibliothèque vivante sur le campus. Le but était simple : donner l’occasion aux personnes issues de l’immigration de partager sans frontière leur expérience et leur parcours, comme si elles étaient des livres ouverts.

Il suffit de piquer une jasette avec un étudiant international ou une étudiante internationale pour découvrir une réalité qui n’est pas la nôtre : parcours parsemé de hauts et de bas, des aventures, des embûches, etc. La bibliothèque vivante a permis des échanges interculturels dans un environnement propice à la discussion et de partage de récits sensibles.

Des livres

Les « livres vivants » qu’étaient les personnes issues de la diversité culturelle participant à l’activité étaient autant des membres de la communauté étudiante et du personnel de l’UdeS que de la communauté hors campus. Parmi les livres humains participants, on pouvait compter sept volontaires qui se sont prêtés au jeu à cœur joie. Elizabeth de l’Argentine, Andres de la Colombie, Jean-Gabin du Burundi, Sahar de l’Afghanistan, Patrick de la République démocratique du Congo, Ogma du Togo et Valona de Madagascar ont tous et toutes des récits différents les uns des autres qu’ils et elles ont partagés aux « lecteurs » de la bibliothèque vivante. La parole et l’écoute étaient au rendez-vous.

Des lecteurs

«Ces livres se livrent avec une grande humanité qu’il est réconfortant de ressentir, partage Fabrice Larue, lecteur et conseiller en développement professionnel au Service des stages et du développement professionnel. Cela permet de créer du lien, sur le moment, et d’envisager des projets ensemble par la suite, au profit de l’ensemble de la communauté de l’UdeS. »

L’activité de bibliothèque vivante était pour cette première édition ouverte uniquement aux membres du Réseau des personnes alliées de l’interculturel de l’UdeS. Ses membres figuraient donc à titre de « lecteurs » des livres vivants. Une centaine de membres du personnel de l’université appartiennent au réseau. Ils et elles suivent des formations continuellement pour mieux faire rayonner la diversité culturelle des campus. Le Réseau est une initiative de USherbrooke International et provient du plan stratégique de l’UdeS.

« Le succès de cet événement auprès du réseau nous encourage à renouveler l’expérience et à élargir notre audience, afin de mobiliser l’ensemble de la communauté de l’UdeS dans la valorisation du dialogue et de l’inclusion, affirme la Professeure Christine Hudon, vice-rectrice aux études et aux relations internationales. Il faudra alors rester à l’affût en vue d’une possible prochaine édition de la bibliothèque vivante de l’UdeS, cette fois-ci, espérons-le, ouverte à l’entièreté de la communauté.


Crédit image @UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.