Lun. Juil 15th, 2024

Par Alexandre Leclerc  

2023 est déjà derrière nous et les cinéphiles les plus aguerris sont reconnaissants de la qualité des productions cinématographiques que leur a réservées la dernière année. Le phénomène Barbenheimer, le triomphe d’Anatomie d’une Chute, une part de marché du cinéma québécois qui s’élève à plus de 10 % (incluant six films qui ont franchi la barre du million de recettes, une première en plus de dix ans)…  

Doit-on s’attendre à un creux de vague en 2024? Pas du tout! Pour vous le prouver, voici quelques longs métrages attendus d’ici l’été qui devraient vous inciter à visiter la salle obscure la plus près de chez vous. 

Des superproductions printanières 

En raison des grèves qui ont secoué Hollywood l’an dernier, certains studios ont décidé de retarder la date de sortie de leurs films. C’est le cas de la Warner, qui a repoussé au printemps la seconde partie de la saga Dune, pilotée par le québécois Denis Villeneuve. Se déroulant deux ans après la fin du premier chapitre, on y retrouve toujours Paul Atréides (Timothée Chalamet), devenu rebelle, qui amorce sa quête de libération de la planète Arrakis des mains de l’Empereur. Le film est prévu pour le 1er mars, au tout début de la semaine de relâche.  

Si vous êtes encore de ceux et celles qui suivent assidûment l’Univers cinématographique de Marvel, vous ne voudrez assurément pas manquer Madame Web, personnage tiré des bandes dessinées de Spider-Man, qui sort juste à temps pour la Saint-Valentin. Le film met en vedette Sydney Sweeney, Dakota Johnson et Emma Roberts. Sinon, d’autres suites attendues de franchises établies sont également au calendrier : Ghostbusters : Frozen Empire (22 mars), Godzilla x Kong : The New Empire (29 mars), Kingdom of the Planet of the Apes (10 mai), Furiosa : A Mad Max Saga (24 mai) et Inside Out 2 (14 juin). 

Le cinéma québécois ne dérougit pas 

La belle lancée de notre cinéma d’ici se poursuivra probablement avec les quelques productions qui prendront l’affiche dans les prochains mois. Il y a d’abord le nouveau suspense psychologique Lucy Grizzli Sophie d’Anne Émond (Jeune Juliette, Nelly). Basé sur la pièce du même nom de Catherine-Anne Toupin (qui y joue également le premier rôle aux côtés de Guillaume Cyr), on y suit une femme, traquée, qui fuit sa vie à des centaines de kilomètres de chez elle, et qui aboutit chez un hôte avec qui elle forge une amitié trop belle pour être vraie. Le film est prévu pour le 24 février, et nos espions nous informent qu’une première en présence de l’équipe du film est en préparation du côté de La Maison du Cinéma. 

Il y a également Le successeur, nouveau film de Xavier Legrand (Jusqu’à la garde), qui met en vedette Marc-André Grondin, Yves Jacques et Anne-Élizabeth Bossé. On s’intéresse au nouveau directeur artistique d’une célèbre maison de Haute Couture Française (Grondin), forcé de retourner au Québec pour régler la succession de son père, et qui lui découvrira des squelettes dans le placard. Ce film à suspense prendra l’affiche le 2 février. 

On pourra également compter sur les nouveaux projets de Robin Aubert (Tu ne sauras jamais, 15 mars), Léa Pool (Hôtel Silence, 29 mars), François Péloquin (La fonte des glaces, date à déterminer) et Simon Lavoie (Se fondre, 21 juin). 

Quelques films à mettre sur vos radars 

S’il vous reste encore du temps, de l’argent et de la motivation, voici quelques films à considérer pour vos prochaines sorties cinéma. Du côté français, on attend avec impatience Le règne animal (9 février), en lice pour 12 Césars, Second tour, nouveau projet d’Albert Dupontel, et Une année difficile du tandem de réalisateurs derrière Intouchables

On note également le premier projet du réalisateur coréen Bong Joon-ho depuis l’immense succès critique et commercial de Parasite en 2019, Mickey 17, prévu fin mars. Ce film de science-fiction mettra en vedette Robert Pattinson et Mark Ruffalo, notamment. Dans la même veine, Civil War, nouveau long métrage du Britannique Alex Garland (Ex Machina, Annihilation), suit une équipe de journalistes qui parcourt les États-Unis en plein conflit déchirant la nation.  

Les amateurs de films d’action colorés et dynamiques seront servis avec le nouveau projet de Matthew Vaughn (Kingsman), Argylle. On y suit Elly Conway (Bryce Dallas Howard), autrice recluse d’une série de romans d’espionnage à succès. Lorsque les intrigues de ses livres fictifs, centrés sur l’agent secret Argylle (Henry Cavill), commencent à refléter les actions secrètes d’une organisation d’espions réelle, elle devient impliquée malgré elle dans des situations qui la dépassent. Le film prendra l’affiche le 2 février prochain. Enfin, The Fall Guy, mettant en vedette Ryan Gosling, est une adaptation de la série télé américaine du même nom des années 1980. On y suit un cascadeur qui, après avoir pris une pause du métier, est impliqué dans l’enquête pour retrouver une vedette du cinéma portée disparue. Le film prendra l’affiche le 3 mai prochain. 

D’autres projets à suivre du coin de l’œil d’ici la fin de l’année 

Les cinéphiles seront ravis de voir le nouveau — et possiblement dernier — film de Francis Ford Coppola (The Godfather), pour lequel le réalisateur américain a injecté près de 100 millions de sa fortune personnelle dans le but de le concrétiser. Ce projet? Megalopolis. Sa date de sortie? Inconnue pour l’instant, mais on la prévoit pour l’automne prochain.  

Sinon, gardez l’œil ouvert pour Joker : Folie à Deux, Deadpool 3, une réadaptation de Nosferatu par Roger Eggers (The Lighthouse), Gladiator 2, un film animé de The Lord of the Rings, Mufasa : The Lion King, Beetlejuice 2 et un nouveau Karate Kid


Source: WarnerBros Courtesy Everett Collection Walt Disney Studios Motion Pictures

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.