Mar. Juil 16th, 2024

Par Émilie Oliver

Le 3 juin dernier marquait la troisième activité de financement de 2023 préparant la prochaine finale des Jeux du Québec. Les Grands Jeux Partenaires, qui avaient lieu au Centre Sportif de l’Université de Sherbrooke, opposaient des équipes de 8 participants à travers diverses épreuves sportives en lien avec les disciplines présentées lors de la 58e Finale des Jeux du Québec. Diverses activités de financement sont d’ailleurs planifiées afin de permettre à plusieurs milliers de jeunes Québécois de vivre cette expérience inoubliable en mars 2024.

Les Grands Jeux Partenaires génèrent des fonds conséquents pour les athlètes de toutes les délégations

La première activité de financement mise sur pied par le comité organisateur de la 58e édition a levé un peu plus de 12 000 $, qui seront directement réinjectés pour les athlètes qui participeront à l’édition 2024.

Au total, ce ne sont pas moins de 17 équipes qui se sont affrontées le 3 juin dernier dans une panoplie d’activités sportives à l’image des épreuves qui seront présentées aux Jeux. Les participants ont eu la chance de réaliser un parcours à obstacles extérieur, le « parcours du combattant », un jeu de hockey, une épreuve en équipe rappelant le ski de fond, une activité liée au badminton, sans oublier une course en équipe faisant un clin d’œil aux saines habitudes de vie. Les participants ont également pu tester leurs connaissances des disciplines sportives admises aux Jeux à l’aide d’un jeu-questionnaire portant sur l’histoire des Jeux du Québec, des spécificités de chacune des disciplines, sans oublier des questions d’intérêt général portant sur l’univers des Jeux.

Afin de faire connaître la nouvelle discipline qui sera représentée à la 58e finale, les partenaires ont également pu s’initier au basketball en fauteuil roulant, qui s’ajoutera aux 11 autres sports pour la première fois en 2024.

Les équipes partenaires ont pu rivaliser en toute fraternité, tout en apprenant davantage l’importance des activités de financement. L’activité de team-building a également favorisé le réseautage entre les partenaires, notamment lors d’un dîner offert ainsi qu’un cocktail commandité par la microbrasserie Siboire.

Lors de la journée, quelques ambassadeurs significatifs dans l’histoire des Jeux étaient présents. Les participants ont eu droit à une entrevue en direct avec les skieurs acrobatiques Nicolas et Miha Delafontaine. Le duo père-fils s’est notamment exprimé sur la signification des Jeux, ainsi que sur leurs motivations et leur perception de l’impact positif que représente l’expérience des Jeux du Québec sur les jeunes athlètes. Pour le jeune Delafontaine, les jeux ont été une « expérience positive, de laquelle il a beaucoup appris et qui l’a poussé à continuer dans sa carrière sportive. » Bien qu’il soit maintenant médaillé olympique, il mentionne que le plaisir a toujours fait partie intégrante de la motivation qui l’animait et qui le poussait à performer. Pour lui, il s’agit d’une opportunité en or de faire rayonner son sport, ainsi que « de redonner au suivant en plus de partager sa passion ». Le père et le fils se disent choyés d’être tous deux ambassadeurs, et de partager « une expérience et une passion commune en famille. » Au total, ce sont 12 Estriens et Estriennes reconnus dans leur discipline sportive qui seront, en 2024, ambassadeurs de la 58e finale.

Plus 150 personnes étaient impliquées lors de cette journée, tantôt comme bénévole, tantôt comme participant ou même comme partenaire fournisseur ou restaurateur. Les entreprises sherbrookoises se sont mobilisées pour faire en sorte que la journée soit un franc succès, à la fois pour les participants que pour le comité organisateur.

Les activités de financement à venir

L’artiste sherbrookois Vincent Vallières mettra également du sien pour encourager la tenue des Jeux du Québec lors de la semaine de relâche 2024. En effet, Vallières se donnera en souper-spectacle le mercredi 25 octobre prochain au Théâtre Granada, à Sherbrooke. « Toute beauté n’est pas perdue », son spectacle en solo, laissera place à la parole et à l’échange, à l’image de l’artiste rassembleur, vivant et authentique. L’artiste québécois de renom, du haut de ses vingt années de carrière ainsi que ses sept albums marquants, sans oublier ses trois Félix, promet un spectacle enivrant et qui fera voyager son auditoire.

Évidemment, plusieurs formules sont disponibles pour les personnes souhaitant à la fois vivre le spectacle de Vallières, en plus d’ajouter du sien à la collecte de fonds des Jeux. Pour le souper-spectacle, les billets individuels se vendront à partir de 173 $. Les tables de 8 personnes, pour les groupes ou pour les entreprises, sont pour leur part, vendues pour un peu moins de 1 400 $. Ceux et celles qui désirent seulement se laisser porter par la musique de l’artiste sherbrookois pourront le faire pour la modique somme de 45 $.

Lors des Grands Jeux Partenaires du samedi 3 juin, le comité organisateur dévoilait également, en primeur, qu’il tiendrait un tournoi de golf qui permettra d’amasser encore plus de fonds pour les athlètes québécois.

Le Comité organisateur des Finales des Jeux du Québec (COFJQ) présent lors de plusieurs événements ouverts à tous

Parmi leurs nombreux objectifs, les Jeux du Québec se donnent le mandat de « mobiliser la communauté autour d’un événement rassembleur, festif, unique et inoubliable pour les participants ». Pour ce faire, le COFJQ sera présent tout au long de l’été et de l’automne 2023 dans diverses activités offertes à la population. On compte notamment parmi celles-ci les mercredis cuisine de rue du mont Orford, la flambée des couleurs, les expositions agricoles de Bedford, d’Ayers Cliff et de Brome, ainsi que la grande coulée.


Crédit image @Jeux du Québec

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.