Mar. Mai 14th, 2024

Par Thibaut Chabanet   

Les étudiants du programme de Droit et Politique Appliqués de l’État (DPAE) ont clôturé leur année sur une note de réussite avec un procès simulé qui a captivé et éduqué. Tout au long de l’année, les personnes étudiantes se sont immergées dans le monde juridique en préparant un procès fictif qui a mis en lumière leur expertise et leur engagement envers la justice. 

Un processus déjà amorcé depuis septembre dernier  

Au début de l’année académique, les personnes étudiantes ont entrepris la tâche ambitieuse de rédiger la Loi protégeant les consommateurs contre les propos et contenus haineux en ligne, également appelée Loi 42. Sous la forme d’un cours de Simulation d’élaboration d’un texte législatif, ils ont agi en tant que légistes pour élaborer et affiner cette proposition législative cruciale. 

La suite du processus a vu la classe se diviser en deux camps : le Gouvernement et l’Opposition. Des débats animés ont eu lieu, avec des amendements et des sous-amendements présentés et discutés jusqu’à ce que la loi soit adoptée. Une partie de ces débats s’est même déroulé au sein de l’Assemblée nationale, ajoutant une touche de réalisme à l’exercice. 

Pour conclure l’année, les personnes étudiantes ont suivi un cours intensif de six semaines, reproduisant toutes les étapes d’un véritable procès. Les gens étaient divisés en trois groupes, soit les demandeurs, les journalistes luttant pour la liberté d’expression et la liberté de presse ; le procureur général ainsi que les intervenants agissant en tant que professeurs pour soutenir la loi, mettant en avant son importance pour la protection de la jeunesse. 

Les trois groupes d’étudiants ont pris part à des séances d’intervention, de réponse et d’interrogatoires, mettant en lumière leurs compétences argumentatives et leur compréhension des procédures judiciaires. Une recherche a été effectuée, suivie de la rédaction d’une expertise pour préparer les interrogatoires finaux, qui ont donné aux personnes étudiantes l’occasion de briller dans le rôle de témoins experts et ordinaires. 

Les interrogatoires ont été marqués par leur réalisme frappant, avec des experts et des témoins jouant leur rôle avec une crédibilité impressionnante. Même pour les spectateurs, il était parfois difficile de distinguer la simulation de la réalité. 

La conclusion d’une année bien remplie 

La dernière journée du DPAE a été marquée par les conférences de presse et les plaidoiries, où les équipes ont plaidé non pas individuellement, mais collectivement. Cette nouveauté de dernière minute a mis en lumière l’importance du travail d’équipe dans le domaine juridique, soulignant la préparation des étudiants à affronter des défis concrets dans leur future carrière. 

Enfin, les remerciements et les adieux ont été échangés lors d’un cocktail organisé par la direction du programme. Direction, professeurs, chargés de cours et des personnes étudiantes ont partagé un moment de nostalgie après une année riche en défis et en réalisations. 


Source: Linkedin de Guillaume Rousseau

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.