Mar. Juil 23rd, 2024

Par Sarah Gendreau Simoneau

Première femme à animer une émission d’affaires publiques au Québec, Denise Bombardier est décédée hier, le 4 juillet, des suites d’un cancer fulgurant.

Journaliste, animatrice, chroniqueuse, essayiste, romancière et fervente défenderesse de la langue française, elle aura marqué le Québec et la France avec son franc-parler et la force de ses convictions.

Malgré ses opinions bien tranchées et les polémiques étalées sur la place publique dans les dernières années, Denise Bombardier a grandement fait avancer la cause des femmes depuis le début de sa carrière, notamment en journalisme et dans les médias.

« Denise Bombardier était plus qu’un symbole pour bien des femmes : elle était la vitalité même », lance la chroniqueuse aux Coops de l’information Lise Ravary, grande amie de Denise Bombardier.

Provenant d’un milieu modeste de Montréal, la femme de lettres a obtenu une maîtrise en science politique et un doctorat en sociologie à la Sorbonne, en France, rare exploit pour une femme au début des années 1970. Elle a travaillé pendant plus de 30 ans à Radio-Canada, puis pour TVA. Elle était également connue pour sa plume dans plusieurs parutions, dont L’Actualité et Le Devoir, entre autres, en plus d’avoir écrit une vingtaine de romans et d’essais.


Crédit image @Wikimédia

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Rédactrice en chef et directrice générale, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif | Site web

Passionnée par tout ce qui touche les médias, Sarah a effectué deux stages au sein du quotidien La Tribune comme journaliste durant son cursus scolaire, en plus d’y avoir œuvré en tant que pigiste durant plusieurs mois. Auparavant cheffe de pupitre pour la section Sports et bien-être du journal, et maintenant rédactrice en chef, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l’Université de Sherbrooke depuis mai 2021.  

Elle s’efforce, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets diversifiés pour vous!