Ven. Mai 24th, 2024

Par Léa Béliveau 

Le 16 décembre dernier, la fusée Falcon 9 a lancé le satellite SWOT (Surface Water and Ocean Topography) de la Californie afin d’aider la cueillette de certaines données importantes sur l’environnement. Le satellite aura pour mission d’observer plus de 90 % des cours d’eau de la planète. Cette nouvelle mission met en jeu plusieurs collaborateurs tels que la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke.  

Un projet collaboratif  

Le satellite SWOT recueillera des données sur les étendues d’eau. Ces données permettront d’amasser des informations sur les niveaux des eaux, les zones inondées, la variation des volumes et l’estimation des débits d’eaux. Avec un territoire possédant 62 % des cours d’eau sur la planète, le Canada est un épicentre important. Le satellite a été construit par La National Aeronautics and Space Administration (NASA) et le Centre national d’études spatiales (CNES). Dans le cadre du projet SWOT, l’Université de Sherbrooke joue un rôle important. 

La professeur Mélanie Trudel et le professeur Robert Lecompte de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke y jouent un rôle précis avec leur équipe. Dans le cadre du projet SWOT, la Pre Trudel participera à la collecte de données entourant le secteur du grand lac Saint-François et du parc Frontenac en Estrie. Lorsque la collecte sera terminée, l’équipe de l’Université de Sherbrooke interviendra dans l’intégration des données recueillies.  

La Pre Trudel explique dans un article publié par l’Université : « Les données transmises par ce nouveau satellite changeront la donne sur le plan scientifique. Jamais nous n’aurons eu une telle précision en ce qui a trait aux niveaux d’eau, et ce, à l’échelle planétaire. C’est un réel privilège de collaborer à ce projet d’envergure avec des scientifiques internationaux de renom. » Il est aussi important de noter que la Pre Trudel est membre de l’équipe scientifique internationale SWOT de la NASA et du CNES. 

Une faculté bien impliquée 

La Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke est reconnue pour ses nombreuses implications en ingénierie. En effet, avec un programme qui offre une dizaine de cheminements différents, la Faculté forme des ingénieurs dans plusieurs domaines différents. Elle collabore également avec plusieurs instances sur la scène nationale et internationale. Le fait d’offrir une telle visibilité à la Faculté amène des possibilités de collaboration encore plus vastes. Inclure la communauté étudiante dans un projet de cette envergure transforme la manière d’apprendre tout en contribuant à la société.  

Rappelons que la NASA est un programme spatial civil américain de grande envergure auprès du développement de la science et de l’ingénierie spéciale. Cette institution collabore donc avec plusieurs organisations sur le globe. Un projet de cette ampleur est une collaboration importante pour la Faculté de génie et les institutions associées, mais permet également d’obtenir beaucoup d’informations face aux prévisions de catastrophes naturelles, sur la gestion de l’eau et la consommation ainsi que la question des infrastructures.  


Crédit image @UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif | Site web

Naviguant entre la politique économique et le droit fiscal, Léa, candidate au Diplôme d’études supérieures spécialisées de 2e cycle en droit et politique appliqués de l’État (DPAE), affectionne la loi de l’impôt et les politiques fiscales.

Auxiliaire de recherche à la Chaire en fiscalité et finance publique (CFFP), Léa doit se tenir à l’affut des dernières nouvelles en ce qui concerne les enjeux fiscaux et les finances publiques, autant sur la scène nationale qu’internationale. Amoureuse de son campus et de ce que la vie étudiante à offrir, elle adore tenir la communauté étudiante au courant de ses dernières découvertes.

Cheffe de pupitre pour la section CAMPUS, Léa se donne pour mission d’informer les personnes étudiantes et de leur divulguer les dernières réussites académiques, les nouvelles découvertes scientifiques et les activités dont regorge le campus.