Mar. Fév 27th, 2024

Par Claudia Fortin

C’est un montant de 163 M$ de Québec qui sera injecté pour l’amélioration, la réparation et l’acquisition des infrastructures municipales et de voirie dans les villages nordiques. Ce montant est prévu par le biais de la signature de la nouvelle entente ISURRUUTIIT-5 entre le gouvernement et l’Administration régionale Kativik (ARK).

C’est ce qu’a annoncé le ministre responsable des Relations avec les Premières Nations et les Inuit, Ian Lafrenière, au nom de la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest. « Ce montant, il n’est pas parfait. Il ne va pas régler tous les problèmes, mais c’est encourageant. Ce n’est pas la dernière annonce qu’on va faire non plus »*, a souligné le ministre Ian Lafrenière. Cette entente s’avère à être le renouvellement de la précédente, soit ISURRUUTIIT-4.

Une attention particulière est d’ailleurs accordée en ce qui a trait aux solutions pour les problèmes de gestion d’eau potable et usée. C’est un montant de 50 M$ qui sera destiné aux travaux de voirie. « Cet investissement prouve l’importance que nous accordons au maintien de nos actifs et à l’amélioration des infrastructures de mobilité sur notre immense et magnifique territoire », a expliqué la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, par voie de communiquée.

Collaboration étroite

Pour l’occasion de l’annonce, le ministre était accompagné de la présidente du conseil d’administration de l’ARK, Hilda Snowball, qui accueillait favorablement le renouvellement de l’entente. « On a les plus grands défis du Canada. L’entente, c’est un pas dans la bonne direction. On veut être inclus comme des partenaires pour assurer une région plus inclusive et sécuritaire », a mentionné Mme Snowball. Cette dernière souhaite que les 14 villages nordiques aient les outils nécessaires afin de se développer convenablement. « On a été atteints de manière disproportionnée par la COVID-19, par exemple. On a besoin d’être plus adaptés pour l’avenir », souligne la présidente du conseil d’administration de l’ARK. Le ministre, Ian Lafrenière, et Hilda Snowball ont procédé à la signature officielle de l’entente à Kuujjuaq après l’annonce.

En revanche, l’absence de la ministre Laforest n’est pas restée sous silence. « Il est dommage que la ministre Laforest ne soit pas présente. On espère qu’elle va pouvoir venir dans les prochains mois ou les prochaines années », a relevé Mme Snowball. Par voie de communiqué, la ministre Andrée Laforest relevait que le montant permettrait aux communautés d’avoir des infrastructures durables, mais aussi « adaptées aux spécificités du Nunavik ».

Rappelons également que le gouvernement a promis 121 millions de dollars afin de donner meilleure figure aux services destinés aux Autochtones dans le cadre du budget 2023-2024 en mars dernier.

*La conférence de presse s’étant déroulée en anglais, les citations sont des traductions libres.


Crédit image @Claudia Forti

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.