Mar. Avr 23rd, 2024

Par Léa Béliveau

C’est le 1er mai prochain que débutera la «fameuse» session d’été. Que tu aies pris une session d’été pour prendre de l’avance dans ton parcours, parce que tu es en régime coopératif ou, simplement, car tu as une session qui débute en mai prochain, ce guide est pour toi. Le journal tient à t’offrir des outils qui te permettront de combiner soleil et réussite.

L’été est connu comme la saison la plus difficile pour la concentration sur les études. En effet, entre passer la journée sur le bord de la plage ou une journée à la bibliothèque, le choix est facile. Par contre, ce n’est pas nécessairement la clé de la réussite.

À quoi ressemble le campus en solstice d’été

Tout d’abord, nous sommes tous d’accord pour dire que l’Université de Sherbrooke (UdeS) se démarque par son campus principal. Le campus de Sherbrooke possède un emplacement géographique qui se distingue. Construits sur le pied du Mont-Bellevue, ses nombreux espaces verts rendent l’ambiance paisible. Il est possible, pour la communauté étudiante, de se rendre que dans le stationnement de la montagne sur la rue Dunant et ainsi se promener dans les sentiers avant un cours sur le campus.

En ce qui a trait aux installations, plusieurs tables à pique-nique et chaises sont à la disposition de la population universitaire. Il est donc possible de s’entourer de la nature du campus près d’une des fontaines d’eau ou d’un des bassins naturels implantés à quelques endroits. En plus des surprises que la nature offre à l’ambiance, des installations sportives extérieures sont aussi accessibles. Que ce soit pour pratiquer le soccer, le volleyball, le tennis ou le spikeball, il est possible pour les personnes étudiantes de rendre leurs journées moins ennuyeuses en pratiquant toutes sortes d’activités.

Même si la session d’été est connue pour une ambiance plus calme, il en reste que le campus offre des activités permettant de mettre de la vie. Les sessions d’été à l’UdeS sont souvent marquées par des horaires plus atypiques. En effet, nombreux sont les programmes qui offrent des « Écoles d’été ». Cette formule se fait par une semaine intensive sur un sujet en particulier, offrant ainsi 3 crédits. De plus, il est aussi possible, dans certains cheminements, de faire une session intensive sur plusieurs jours par semaine, mais qui se termine vers la fin juin. Ces deux formules sont ainsi idéales pour les personnes qui veulent aussi travailler durant les vacances question de se faire un peu d’argent pour la rentrée scolaire de septembre.

Pour d’autres, la session d’été se fait de mai à août et est tout aussi intense dans sa charge de travail. Plusieurs avantages découlent de ce parcours. D’un côté cela permet d’accélérer sa présence aux études pour accéder plus rapidement au marché du travail ou bien de pouvoir atteindre un cycle supérieur. D’un autre côté, avec l’émergence des régimes coopératifs, il est normal d’avoir des sessions d’été, sachant que l’automne sera marqué par un stage.

Allier étude et soleil

Peu importe quelle situation de la session d’été te colle à la peau, il n’y a pas de recette miracle. Ce serait mentir de dire qu’avoir des cours durant l’été est motivant. Le beau temps cogne à notre porte et les opportunités d’activités sociales ne font qu’augmenter. La clé de la réussite d’une session universitaire en été est l’organisation.

En ce qui a trait à la planification, il peut être intéressant de prendre son agenda et de vérifier ses plans de cours pour cibler quels sont les semaines de remises et d’examens afin de ne pas te prévoir de Beach party la veille. Par contre, cette méthode te permettra de prévoir plus facilement tes activités entre amis et tes voyages. Même si la météo n’est pas ce qu’il y a de plus fiable, il peut être intéressant de planifier des journées d’étude les jours de pluies et de mauvais temps. Cela te laissera donc plus de journées ensoleillées pour mieux profiter.

Avec les diverses installations que le campus de l’UdeS t’offre, tu peux donc trouver le meilleur endroit pour te concentrer lors d’un moment d’étude. Par ailleurs, ces installations peuvent aussi être une bonne source de pause par la pratique d’un sport ou par une petite randonnée dans le parc du Mont-Bellevue, question de changer d’air. L’activité physique permet de maintenir une bonne santé physique et mentale, un équilibre à ne pas négliger.

Finalement, afin d’éviter de passer la fin de ton été débordé à reprendre les 15 dernières semaines en une soirée pendant que tes amis sont sur une terrasse du centre-ville, être assidu dans tes cours et travaux est de mise. Si le temps en classe est proactif, il est parfois plus facile en fin de session de combiner soleil et réussite.

En somme, il n’y a pas de recette miracle et chaque personne étudiante est différente dans ses méthodes d’apprentissage. Nombreuses sont les manières de conjuguer l’école, le travail et les loisirs, il faut simplement trouver la sienne. Le site de l’UdeS offre aussi d’autres outils intéressants pour bien réussir une session au cœur du soleil et de la nature des mois d’été.


Crédit image @Simon RD

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif | Site web

Naviguant entre la politique économique et le droit fiscal, Léa, candidate au Diplôme d’études supérieures spécialisées de 2e cycle en droit et politique appliqués de l’État (DPAE), affectionne la loi de l’impôt et les politiques fiscales.

Auxiliaire de recherche à la Chaire en fiscalité et finance publique (CFFP), Léa doit se tenir à l’affut des dernières nouvelles en ce qui concerne les enjeux fiscaux et les finances publiques, autant sur la scène nationale qu’internationale. Amoureuse de son campus et de ce que la vie étudiante à offrir, elle adore tenir la communauté étudiante au courant de ses dernières découvertes.

Cheffe de pupitre pour la section CAMPUS, Léa se donne pour mission d’informer les personnes étudiantes et de leur divulguer les dernières réussites académiques, les nouvelles découvertes scientifiques et les activités dont regorge le campus.