Ven. Mai 17th, 2024

Par Clara Prévosto

Un nouveau répertoire en ligne vient d’être créé pour aider la communauté étudiante de l’Estrie à mieux comprendre les initiatives des collèges, des universités et des organismes spécialisés en matière de prévention et d’intervention contre les violences à caractère sexuel (VACS). C’est grâce au récent projet entrepris par la professeure et chercheuse au Département de psychoéducation de la Faculté d’éducation, Geneviève Paquette, que nous avons accès à ce registre. La recherche entreprise par la professeure a aussi permis de conclure que l’Estrie est relativement bien équipée pour parvenir à atteindre une absence totale de VACS dans tous ses établissements d’enseignement supérieur.

Ce fameux registre peut être consulté sur le site du Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie (PRESE). Nous pouvons y retrouver un recueil d’activités, d’initiatives, de projets et de services qu’offrent simultanément les cégeps, les universités et même tous les organismes spécialisés en la matière se situant en Estrie. Facilement navigable, ce répertoire recèle d’information pouvant être autant bénéfique pour la communauté étudiante que pour le grand public. Il s’adresse aussi évidemment aux personnes intervenantes pour les épauler dans leurs tâches. Un éventail de personnes peut tirer avantage de ce registre puisqu’il s’assure de couvrir tout ce qui peut toucher de près ou de loin aux VACS.

Le PRESE

La professeure-chercheuse Geneviève Paquette a reçu le financement de l’organisme Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie pour mener à bien ce projet. Le PRESE est une instance de concertation financée par le ministère de l’Enseignement supérieur du Québec. Il regroupe deux universités et 4 collèges et cégeps de l’Estrie. Sa mission principale est de mettre en contact tous ces établissements et de faciliter leur échange et leur coordination. Ainsi, l’organisation vise à promouvoir le partage d’expertise et la collaboration entre ses membres, tout cela pour s’assurer du bien-être et de la sécurité de toute la communauté étudiante, peu importe sa langue ou son niveau d’études supérieures.

Travailler ensemble

La collaboration, c’est justement ce que ce projet pour l’élaboration d’un registre relié aux VACS a aussi permis d’accomplir. En utilisant les ressources et les connexions déjà établies chez PRESE, ainsi qu’à la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur, le projet co-dirigé par Geneviève Paquette a su reconnecter et renforcer les liens entre tous les organismes partenaires reliés à l’intervention et à la prévention des VACS. Les milieux de l’enseignement supérieur de l’Estrie ont aussi, à la suite de cette aventure, acquis un outil plus efficace pour se concerter et, ainsi, éviter la duplication d’activités à travers les différentes thématiques abordées dans le répertoire. Évidemment, la communauté étudiante bénéficiera davantage de cet outil, en gagnant une meilleure compréhension des initiatives en matière de prévention et d’intervention, contribuant ainsi à créer un environnement plus sûr et respectueux pour tous.


Crédit image @Michel Caron

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.