Lun. Mai 16th, 2022

Par Nicolas Dionne 

Maintenant que le printemps est arrivé, l’accès aux nouveaux plateaux d’entraînements extérieurs à l’Université de Sherbrooke est maintenant disponible. Libres d’accès en tout temps, ces plateaux offrent de belles alternatives d’activité physique pour la communauté universitaire.

Présents à trois endroits sur le Campus principal, soit à proximité de la Faculté des lettres et sciences humaines, de l’École de musique et des bâtiments E (Services à la vie étudiante), les plateaux permettent d’accroître l’accessibilité à l’activité physique à la communauté étudiante et universitaire directement sur le campus. Deux endroits favorisent la pratique de la callisthénie, c’est-à-dire la pratique de l’activité physique avec le poids de son corps. La troisième station offre aux utilisateurs un endroit « d’obstacles urbains », une version miniature de type « Ninja Warrior ».

L’objectif de l’Université de Sherbrooke, dans le contexte de la COVID-19, est deréinventer la manière de bouger, étant donné la situation précaire des salles d’entraînement durant cette période. Elle a voulu prendre l’exemple du parc Blanchard qui possède aussi des stations d’entraînements similaires, afin de permettre à l’ensemble de la communauté de l’UdeS de bouger », explique Anthony Horth, stagiaire en kinésiologie au Service du sport et de l’activité physique.

Les stations d’entraînement présentent également des exemples d’exercices à réaliser selon les besoins de l’utilisateur. Il suffit de balayer les codes QR avec l’aide de son téléphone pour avoir accès à des vidéos éducatives.

De nouveaux outils pour la Faculté des sciences de l’activité physique

Au-delà d’offrir de nouvelles alternatives d’activité physique, ces stations offrent plus de possibilités pour l’équipe de la FASAP. En plus d’accentuer les possibilités pédagogiques pour le corps professoral, les kinésiologues qui prennent en charge des individus pour divers traitements peuvent utiliser les stations à bon escient dans leur travail.

 « Au cours de notre baccalauréat en kinésiologie, nous devions nous rendre à l’occasion au parc Blanchard pour assister à nos cours. Avec les modules à proximité, ce sera plus intéressant de rester sur le campus que de devoir se déplacer en groupe. C’est beaucoup plus convivial », explique Anthony, qui est aussi un membre de l’équipe de football du Vert & Or.

« Les besoins des individus qui viennent à la salle d’entraînement et qui n’avaient pas le matériel pour réaliser le type d’entraînement qui leur faisait plaisir sont maintenant comblés. Si tu es un fan de parcours par exemple, c’est une expérience beaucoup plus spécifique et utile que tu peux exploiter et qui offrent une belle complémentarité aux salles d’entraînement traditionnel ».

Avec le retour du beau temps, l’activité Pause active, une activité interfacultaire qui met en relation les trois stations aura lieu à la fin du mois d’avril. Quelques kinésiologues seront de la partie pour animer les activités. Faisant partie d’un projet test, la reproduction de ces stations aux autres campus de l’Université de Sherbrooke reste un possible projet dans les années à venir. Le tout dépendra de la réponse de la communauté de l’UdeS à cet égard.


Crédit image @ Anthony Horth

Nicolas Dionne
Correspondant Vert & Or / journaliste sportif pour le Journal Le Collectif

Fan de sport dans toutes ses splendeurs, Nicolas est un étudiant en études politiques appliquées et ancien joueur de football pour le Vert & Or. Il tente de faire rayonner les étudiants et étudiantes-athlètes de l'Université de Sherbrooke dans leurs accomplissements sur le terrain, mais également en dehors de ce dernier.

Nicolas anime également le balado Portrait d'un.e athlète, propulsé par CFAK 88.3 FM.