Ven. Jan 27th, 2023

Par Emie Charpentier 

L’année 2023 est entamée et la programmation des spectacles en Estrie cet hiver risque d’être bien garnie. Plusieurs représentations qui auraient dû avoir lieu durant la pandémie, ainsi que de nouveaux spectacles, prendront place sur scène dans les mois à venir. Voici un aperçu de quelques prestations de tous les genres qui pourraient vous tenter durant les mois de février et mars 2023.  

Humour 

Québécois Tabarnak, Adib Alkhalidey — vendredi 24 février 20 h, théâtre Granada 

Adib Alkhalidey en est à son quatrième spectacle solo. Dans Québécois Tabarnak, l’humoriste raconte son parcours en tant que fils d’immigrant. Un mélange entre l’humour et une réflexion sur la société québécoise et sur le vide identitaire. L’artiste a souhaité y inclure un numéro plus personnel et touchant sur le décès de son père. Le spectacle est présenté à Montréal depuis le mois de mars 2022 et il a grandement été applaudi par la critique métropolitaine.  

Nomo Sapiens, Boucar Diouf — vendredi 10 mars 20 h, salle Maurice O’Bready 

Qui ne connait pas Boucar Diouf ? Ce célèbre et unique humoriste d’origine sénégalaise est également biologiste et océanographe. Il présente désormais son cinquième spectacle solo à Sherbrooke. Nomo Sapiens est un mélange entre Homo et Nono Sapiens. L’artiste souhaite discuter des forces et des failles de l’intelligence humaine, tout en y ajoutant sa touche humoristique. Les premières représentations auront lieu dès la fin janvier, ce qui veut dire qu’aucune critique n’est publiée pour l’instant. Cependant, l’artiste est bien reconnu auprès de la population québécoise pour ses points de vue sincères, éducateurs et avec une touche d’humour. 

« S’il est vrai que mourir de rire est bon pour la santé du cerveau, vous sortirez de ce spectacle l’esprit allégé et le cœur bien rempli. », mentionne Boucar Diouf sur le site du Centre Culturel. 

Musique 

Koriass — vendredi 3 février 2023, théâtre Granada 

Le rappeur québécois Koriass sera de passage à Sherbrooke cet hiver. Depuis le 1er avril 2022, l’artiste a fait paraitre son sixième album intitulé Abri de fortune (pour fin du monde), quatre ans après la sortie de La Nuit des Longs Couteaux.  

Martine St-Clair — samedi 4 février 20 h, Vieux Clocher de Magog 

Cette chanteuse, qui a débuté sa carrière dans les années 1980 et qui s’est fait connaitre entre autres pour son rôle de Crystal dans l’opéra rock Starmania, lance son premier album en concert après 40 ans de carrière. Après plus d’un million d’albums vendus, elle souhaite renouer avec son public à travers son spectacle intitulé Les retrouvailles. L’artiste sera accompagnée de ses musiciens et jouera les plus grands succès de sa carrière.  

Sandrine St-Laurent — samedi 4 février 20 h, La Petite Boîte Noire 

Sandrine St-Laurent était la demi-finaliste de la chanson de Granby en 2020. Elle s’inscrit dans un genre folk alternatif. La Petite Boîte Noire présente cette artiste émergente ainsi que plusieurs autres dans le but de vous faire découvrir de nouveaux talents. 

Théâtre  

Alice de l’autre côté — dimanche 5 février 14 h, salle Maurice O’Bready 

Ce spectacle est conçu pour les enfants de 6 à 12 ans. La pièce raconte l’histoire de la jeune Alice qui refuse d’aller dormir et qui préfère jouer devant son miroir. En s’approchant trop prêt, la jeune fille passe de l’autre côté du spectacle et se retrouve dans le monde merveilleux du théâtre. Cette pièce est présentée par le théâtre Tout à Trac. 

Le loup — mercredi 8 février 20 h, salle Maurice O’Bready 

« Sentant ses souvenirs lui échapper, un homme profite d’un moment de lucidité foudroyant pour faire le ménage de sa vie avant que la maladie n’emporte son esprit. » 

Voilà ce que représente Le loup de Nathalie Doummar. Sous la mise en scène de Chloé Robichaud, Maude Guérin et Luc Senay sont les deux interprètes qui illustrent le quotidien d’un couple qui partage 30 ans de vie commune. Après seulement six représentations en 2020, la pièce avait dû être reportée en raison de la pandémie. Elle s’est fait remarquer principalement pour sa fraicheur, son humour ainsi que son authenticité. 

La société des poètes disparus — mardi 14 février 20 h, salle Maurice O’Bready 

Cette pièce de théâtre de Tom Schulman est une production du théâtre Denise Pelletier à Montréal. D’une durée de 1 h 40, le metteur en scène, Sébastien David, a mis sur pied une adaptation du film culte de 1989. L’œuvre cible davantage un public adolescent. L’histoire se déroule en 1959 lorsqu’un professeur de littérature surprend ses étudiants avec une pédagogie anticonformiste. Les adolescents sont donc invités à trouver leur voie et ils recréeront la « Société des poètes disparus », une sorte de club clandestin pour esprits libres. La découverte de la prise de parole et de la poésie transformera à jamais leur vie. Cette pièce de théâtre est présentée sur la scène québécoise depuis 2019 et elle s’est entre autres fait connaitre pour sa distribution diversifiée et son récit qui décrit pertinemment la période de définition identitaire à l’adolescence.  

Cinéma 

Festival du film de montagne de Banff — mardi 7 février à 19 h, salle Maurice O’Bready 

La 27e édition québécoise de la tournée mondiale du festival du film de montagne de Banff arrive à grands pas et les places sont pratiquement complètes à Sherbrooke ! D’une durée de 2 h 30, le festival présente des courts et moyens métrages d’aventures inspirantes et de récits humains sur différents exploits sportifs. Les amateurs de plein air seront comblés par les différentes représentations hors-normes de différents sports tels que le vélo, le kayak, le ski, l’escalade, l’alpinisme et plus encore. 


Crédit image @UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.