Mar. Fév 20th, 2024

Par Maude-Emmanuelle Hajjaj

Des artistes pop aux artistes country et des chansonniers aux rappeurs, la 33e édition des Francos de Montréal a su plaire à tous. Du 10 au 18 juin derniers, les Francos, un festival de musique francophone auparavant nommé les Francofolies, mettaient en vedette plus de 150 artistes provenant de partout à travers la francophonie. Ce festival a pour but de promouvoir les chansons en français, et ce, à travers tous les genres de musique.

Cette année, c’est près d’un million de visiteurs qui faisaient partie des festivités en assistant aux spectacles extérieurs gratuits et offerts à tous, ainsi qu’à ceux en salle qui nécessitent des billets. Ce festival de la chanson francophone attire plusieurs milliers de touristes, ce qui permet à la ville de Montréal ainsi qu’à nos artistes québécois de rayonner internationalement et de faire connaître leur talent.

Des moments touchants

En plus de la dizaine de soirées en spectacle présentées par les Francos dans le Quartier des spectacles de Montréal, cette édition des Francos est notamment marquée par le spectacle offert en hommage à Karim Ouellet. Le chanteur décédé plus tôt cette année lègue au Québec, ainsi qu’à toute la francophonie, des chansons marquantes, pleines de sens et d’émotions. Karim et le loup, La mer à boire, L’amour; ces chansons seront toujours dans les cœurs des Québécois.

Plusieurs artistes qui ont eu la chance de côtoyer Karim au cours de sa vie lui ont fait leur dernier au revoir lors des Francos. C’est entre autres Ariane Moffat, Claude Bégin, Claudia Bouvette et la sœur de Karim, Sarahmée, qui menaient ce temps de recueillement et de célébration en interprétant à leur façon les chansons de Karim Ouellet.

Encourager la jeunesse d’ici

Afin d’encourager la création de contenu musical chez les jeunes artistes, les Francos présentent chaque année le tant attendu Prix Félix Leclerc et ce, depuis maintenant 26 ans. Cette récompense est constituée de 15 000 $ en bourse, soit 2 500 $ de la SOCAN, 2 500 $ du Groupe Éditorial Musinfo, 10 000 $ remis par Cogeco Media, ainsi que d’une invitation à participer aux Francofolies de La Rochelle 2022. Ce prix est présenté afin de promouvoir le contenu musical francophone, tout en propulsant les lauréats du prix dans leur carrière d’artistes grâce à des opportunités hors du commun.

Lors des Francos 2021, c’est la rappeuse montréalaise Calamine qui s’était vu attribuer les grands honneurs. Cette année, c’est Thierry Larose qui est nommé comme grand gagnant du Prix Félix Leclerc. Grâce à son premier album Cantalou et sa chanson Les amants de Pompéi, il a fait valoir son talent et il en sort gagnant!

Grâce au succès de cette édition, les Francos de Montréal seront effectivement de retour pour une 34e édition en juin prochain au Quartier des spectacles Montréal! La ville de Montréal et les artistes québécois peuvent ainsi continuer de rayonner grâce à ce festival qui est, depuis quelques années, d’envergure internationale.


Crédit image @Facebook Francos de Montréal

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.